Rapport boursier avec taureau et ours

Lors de la séance de négociation de mercredi, malgré la faiblesse des marchés au milieu des signaux mondiaux, autres que les principaux secteurs de Nifty, les actions Pharma se négociaient dans le vert. La résurgence de la deuxième vague COVID a ébranlé le sentiment et altéré la visibilité des bénéfices de l’EX22E.

Alors que plusieurs États s’engagent dans des verrouillages et des restrictions étendus, les entreprises évaluent les risques à la baisse des bénéfices de l’exercice 22. Ainsi, les marchés resteront probablement limités à la fourchette à court terme. De plus, le gouvernement annoncera plus tard dans la journée l’inflation des prix à la consommation en Inde (IPC) et l’indice de la production industrielle (IIP).

Le nombre cumulé de doses de vaccin COVID-19 administrées dans le pays s’élève à 17,51,71,482 au cours des dernières 24 heures.

3,48,421 nouvelles infections à coronavirus ont été signalées mercredi alors que le total des cas de COVID-19 dans le pays s’élève maintenant à 2,33,40,938.

Vers 11 h 25, Nifty Pharma affiche 14 107,40 en hausse de 40,75 points ou 0,29%. L’indice a atteint un sommet intrajournalier de 14 224,50 et un plus bas intrajournalier de 14 014,90 lundi au début de la séance de négociation.

Sur l’indice commercial, Cadila Healthcare a été le meilleur taureau avec une hausse de 3,5% à 651,80 Rs par pièce, suivi de Torrent Pharma, Lupin dépassant 1,2% chacun.

Cipla se négociait légèrement plus haut à 896,20 Rs par pièce.

Le Dr Reddy’s et les laboratoires Divis étaient en hausse, chacun de 0,6% pour mener les gains. Mercredi, les laboratoires du Dr Reddy concluent un accord de licence volontaire avec Lilly pour élargir l’accès au traitement COVID-19 en Inde.

À la baisse, les poids lourds Aurobindo Pharma et Alkem Laboratories ont été les plus en retard, chutant de près de 1% chacun.

Sun Pharmaceuticals et Biocon ont également reculé respectivement de 0,1% et 0,3% sur l’indice.

.

Leave a Reply