Les pilotes russes en Formule 1 ont plus de mal que les autres avec Nikita Mazepin disant qu’ils reçoivent un niveau de critique qui est de la «haine».

Mazepin n’a pas encore disputé son premier Grand Prix de Formule 1 mais s’est déjà retrouvé au centre de la polémique.

Le pilote Haas 2021 a été vilipendé sur les réseaux sociaux lorsqu’il a été filmé en train de tâtonner une femme, une vidéo qui a été publiée sur son propre compte de réseau social.

La vidéo a été rapidement supprimée et il s’est excusé pour ses actions seulement pour supprimer plus tard les excuses.

Ce n’était pas la première fois que quelque chose qu’il avait fait faisait les gros titres, le pilote banni d’une course européenne de Formule 3 en 2016 pour avoir frappé Callum Ilott.

Il a terminé sa dernière campagne de Formule 2 l’année dernière avec 11 points de pénalité, à un de l’interdiction automatique d’une course.

Mazepin pense que la critique vient du fait qu’il est russe.

Motorsport.com Le rapporte avoir déclaré à l’émission télévisée russe Match TV: «Il y a certaines raisons, qui n’ont rien à voir avec le monde de la vitesse, pour lesquelles je suis traité différemment.

«Je suis habitué à la critique et je n’ai aucun problème avec cela.

«D’autres pilotes russes, tous au plus haut niveau, professionnels dans toutes les situations, ont entendu des critiques qui n’étaient pas méritées.

«Mais la vie est comme ça.

«Le fait que les Russes soient traités différemment ne me surprend pas.

Il a ajouté: «Tous les pilotes russes reçoivent ces critiques, cette haine.

«Suis-je préparé pour ça? Cela fait partie de la vie. Si tu veux courir, tu dois affronter des choses comme ça.

Découvrez la nouvelle collection 2021 sur la boutique officielle de Formule 1!

Nikita Mazepin

La controverse sur le harcèlement sexuel de Mazepin a gagné la colère non seulement des fans, mais aussi de son chef d’équipe, Guenther Steiner.

Bien que Haas a décidé de rester avec le joueur de 21 ans, son chef d’équipe lui a dit qu’il devait «grandir».

Parler à la course, le patron de l’équipe Haas a déclaré: «Je ne suis pas du genre à donner un coup de pied au visage à quelqu’un qui est à genoux – ce n’est pas juste.

«C’est un jeune homme qui a besoin de grandir et c’est sûr que nous avons traité de cela et nous continuerons de le faire.

«Nous ne disons pas que c’était bien et le laissons s’en tirer. Nous l’éduquons et continuerons de l’éduquer pour son avenir.

«Il y aura des conséquences si ceci ou quelque chose de similaire se reproduit. Nous avons mis en place des mesures qui l’aideront à s’améliorer et à faire en sorte que cela ne se reproduise plus; de ne pas refaire la même erreur, car c’était une erreur évidente.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et comme notre la page Facebook.



Leave a Reply