Pourquoi est-ce important: Parler, l’application qui se présente comme une alternative à la liberté d’expression à Facebook et Twitter, a été rétablie dans l’App Store d’Apple. Cela plaira à coup sûr à de nombreuses personnes à tendance conservatrice qui ont été attirées par l’application lors de la récente élection présidentielle. Apple a déclaré avoir eu des discussions approfondies avec la plate-forme de médias sociaux pour instituer des politiques de modération plus strictes afin de prévenir la violence et les discours de haine.

Suite à l’émeute du 6 janvier au Capitole des États-Unis, l’application de réseau social autoproclamée Parler a été retirée de l’App Store d’Apple et du Google Play Store. Apple a inversé sa position et a rétabli Parler, par CNN, citant avoir eu des «conversations substantielles» avec Parler sur le respect des politiques de l’App Store.

Le directeur principal des affaires gouvernementales d’Apple, Timothy Powderly, a expliqué le raisonnement derrière la décision dans un lettre au sénateur Mike Lee et au membre du Congrès Ken Buck. La lettre est une réponse à une enquête du sénateur Lee et du membre du Congrès Buck à la suite du démantèlement de Parler.

“À la suite de ces conversations, Parler a proposé des mises à jour de son application et des pratiques de modération de contenu de l’application”, a déclaré Powderly. “L’équipe d’examen des applications a informé Parler à compter du 14 avril 2021 que sa proposition d’application mise à jour serait approuvée pour réintégration dans l’App Store. Apple prévoit que l’application Parler mise à jour sera immédiatement disponible dès que Parler la publiera.

L’application se présente comme une alternative à la liberté d’expression aux plateformes de réseaux sociaux plus populaires comme Facebook ou Twitter. Il a attiré de nombreux partisans de tendance conservatrice, en particulier ceux qui ont soutenu Donald Trump lors de l’élection présidentielle américaine de 2020.

Parler a été initialement expulsé de l’App Store en raison de la violation des politiques d’Apple en matière de discours de haine et d’incitation à la violence. Apple a donné à Parler un préavis de 24 heures pour mettre à jour ses politiques de modération afin de se conformer aux règles de l’App Store, mais ne l’a pas fait. Apple a ensuite tenu sa promesse de supprimer Parler, qui a ensuite été suivie par Google. Amazon a également expulsé Parler d’AWS après des avertissements répétés. Cependant, il semble que Parler ait pu mettre à jour ses politiques de modération pour revenir dans les bonnes grâces d’Apple.



Leave a Reply