- Publicité -


Ludhiana, 3 décembre

La cellule anti-stupéfiants-2 de la police de Ludhiana a arrêté aujourd’hui un propriétaire d’atelier de réparation de téléphones portables et a récupéré 22 téléphones portables en sa possession. Le suspect avait acheté les téléphones portables à des voleurs et à des voleurs à des prix dérisoires.

- Publicité -

Une affaire en vertu de l’article 411 de l’IPC a été enregistrée contre le suspect, identifié comme étant le prince Kumar Tota de Hargobindpura mohalla. DCP (Enquête) Varinder Singh Brar, ADCP (Enquête) Rupinder Kaur Sran et responsable de la cellule anti-stupéfiants, l’inspecteur Amritpal Singh a publié une déclaration à cet égard.

Les responsables ont déclaré que la police avait obtenu des informations selon lesquelles Tota achetait des téléphones portables pillés et volés à des voleurs et à des voleurs et qu’il était sur le point de les vendre à ses clients.

En conséquence, la police a déposé un naka sur le chowk soufien et a acculé le suspect. Lors du contrôle de ses affaires, 22 téléphones portables de différentes marques ont été récupérés. Lors de l’interrogatoire préliminaire, le suspect a avoué qu’il effectuait des travaux de réparation de mobiles à son domicile depuis plus de quatre ans. De nombreux inconnus lui vendaient des téléphones volés et pillés.

Après avoir réparé les téléphones, il les vendait à des travailleurs migrants.

L’arrestation de Tota pourrait résoudre plusieurs affaires de vol et d’enlèvement dans la ville, a indiqué la police.

Brar a averti le public de s’abstenir d’acheter des biens volés car cela pourrait les faire atterrir derrière les barreaux. Au lieu de cela, les résidents doivent informer la police s’ils trouvent une personne impliquée dans de tels actes.




->Google Actualités

Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici