KUALA LUMPUR: la Malaisie commencera à obtenir une connectivité Internet 5G d’ici la fin de cette année, déclare Tan Sri Muhyiddin Yassin (image).

Le Premier ministre a déclaré que cela se ferait par étapes et que, grâce à cela, la Malaisie deviendrait l’un des premiers pays de cette région à construire un écosystème 5G utilisant Internet et les services cloud en temps réel pour permettre un partage instantané des informations.

“Imaginez – cette technologie 5G changera la donne, car davantage de services intelligents à impact direct seront mis à disposition pour le bien-être des gens.

“Cette technologie 5G promet non seulement un accès Internet meilleur et plus rapide, mais, plus important encore, elle permet également aux utilisateurs finaux de disposer de diverses applications importantes, notamment des applications de surveillance de la santé pour les patients chroniques, une assistance d’urgence intelligente et des applications spéciales pour les personnes âgées. des citoyens qui vivent seuls », a-t-il déclaré lors du lancement de MyDigital et du plan d’économie numérique en Malaisie, vendredi 19 février.

Muhyiddin a déclaré qu’un total de 15 milliards de RM serait investi sur une période de 10 ans pour la mise en œuvre de la 5G à l’échelle nationale.

Il a déclaré que cela créerait environ 105 000 possibilités d’emploi au total, l’effort devant être réalisé par un véhicule spécialisé sous le gouvernement malaisien.

“Cette entité recevra alors le spectre approprié pour posséder, mettre en œuvre et gérer l’infrastructure 5G”, a-t-il déclaré.

Muhyiddin a également déclaré que toutes les entreprises de télécommunications autorisées auront un accès égal à cette infrastructure, en commercialisant leurs services 5G auprès de leurs clients.

«Ce partage des coûts d’infrastructure permet aux entreprises de télécommunications de générer des rendements plus élevés et, à leur tour, de fournir des services 5G meilleurs et moins chers aux consommateurs.

“Cette situation stimulera l’utilisation de la 5G, améliorant ainsi la capacité économique à déclencher davantage d’innovations de produits et de services”, a-t-il déclaré.

Muhyiddin a également déclaré qu’entre RM12bil et RM15bil seront investis par des sociétés de fournisseurs de services cloud (CSP) au cours des cinq prochaines années.

Il a déclaré que le gouvernement avait jusqu’à présent accordé des approbations conditionnelles à quatre sociétés CSP – Microsoft, Google, Amazon et Telekom Malaysia – pour créer et gérer des centres de données à grande échelle et des services cloud.

«Ces centres de données à très grande échelle, ainsi que des services de cloud hybride, seront créés pour augmenter l’espace de stockage de données, réduisant ainsi les coûts d’exploitation et améliorant l’efficacité analytique», a-t-il déclaré.

Il a ajouté que le gouvernement a également proposé la nomination de trois entreprises TIC locales en tant que Gérer les fournisseurs de services (MSP) pour travailler avec les CSP pour gérer leurs services aux agences du secteur public.

“Ceci est conforme à nos intentions de renforcer les capacités des entreprises locales”, a déclaré Muhyiddin.

Il a déclaré que les trois sociétés étaient Enfrasys Solution Sdn Bhd, Prestariang Systems Sdn Bhd et Cloud Connect Sdn Bhd.

Muhyiddin a également déclaré que le gouvernement, à travers sa stratégie Cloud First, avait ciblé la migration de 80% des données publiques vers des systèmes de cloud hybride d’ici la fin de 2022.

Il a déclaré que la stratégie aiderait à réduire les coûts gouvernementaux de gestion des technologies de l’information à long terme.

“Tous ces services cloud permettront d’utiliser le Big Data, l’IA, l’IoT et d’autres applications pour améliorer et renforcer les services gouvernementaux”, a-t-il déclaré.

.

Leave a Reply