Un point de vente Huawei à Shanghai, dans l’est de la Chine, le 17 mai 2021. / CFP

Un point de vente Huawei à Shanghai, dans l’est de la Chine, le 17 mai 2021. / CFP

Le géant chinois de la technologie Huawei a réitéré lundi que la société n’avait pas investi et n’investirait pas dans les constructeurs automobiles, faisant plonger les actions de nombreux constructeurs automobiles.

“Nous avons identifié notre stratégie à long terme de ne plus fabriquer de voitures depuis 2018, et cela n’a pas changé”, a déclaré Huawei dans un communiqué.

La société a déclaré que l’industrie automobile n’avait pas besoin de voitures de marque Huawei, mais plutôt de ses capacités techniques en matière de technologies de l’information et de la communication (TIC). De cette manière, Huawei sert de fournisseur de pièces automobiles numériques.

La société a également déclaré qu’elle ne contrôlerait ni ne détiendrait d’actions d’aucun constructeur automobile, dissipant les rumeurs récentes selon lesquelles Huawei fabriquait des voitures ou détiendrait des actions de constructeurs automobiles.

«Nous avons choisi BAIC, Chang’an Auto et GAC Motors pour être nos partenaires stratégiques pour soutenir leurs sous-marques. Les voitures qui adoptent les solutions de conduite autonome de Huawei ne peuvent utiliser le logo HI, qui signifie Huawei Inside, qu’après avoir été autorisées par Huawei », a déclaré le communiqué.

En ce qui concerne la coopération avec Seres, Huawei a déclaré être le fournisseur de composants électroniques pour les modèles de la série SF5. Aussi, la société souhaite soutenir l’activité de certains de ses points de vente phares qui font face à des difficultés en raison d’une pénurie de smartphones en leur permettant de vendre les modèles de voitures.

Les actions de l’automobile ont plongé massivement lundi, avec Chang’an Auto, BAIC BluePark atteignant une limite à la baisse et les actions de Xiaokang chutant de 6%.

Leave a Reply