WhatsApp a révélé vendredi qu’il ne désactivera pas les comptes des utilisateurs qui n’acceptent pas sa nouvelle politique de confidentialité déployée le 15 mai, ajoutant qu’il continuera à leur rappeler d’accepter les nouvelles conditions.

“Personne ne verra ses comptes supprimés ou ne perdra la fonctionnalité de WhatsApp le 15 mai à cause de cette mise à jour”, le service de messagerie appartenant à Facebook mentionné dans un rapport.

Cette décision a marqué un revirement par rapport à sa position précédente plus tôt cette année lorsque la société a présenté son intention de rendre les comptes complètement inaccessibles si les utilisateurs choisissent de ne pas se conformer à l’accord de partage de données et choisissent de ne pas partager les informations de leur compte WhatsApp avec Facebook.

auditeur de mot de passe

“Si vous n’avez pas accepté par [May 15], WhatsApp ne supprimera pas votre compte. Cependant, vous n’aurez pas toutes les fonctionnalités de WhatsApp tant que vous n’aurez pas accepté “, a déclaré la société dit précédemment. “Pendant une courte période, vous pourrez recevoir des appels et des notifications, mais vous ne pourrez ni lire ni envoyer de messages depuis l’application.”

Alors que la politique de confidentialité révisée devrait entrer en vigueur dans exactement une semaine à compter d’aujourd’hui, WhatsApp ne désactivera pas les fonctionnalités pour les personnes qui n’acceptent pas les modifications. Au lieu de cela, il continuera à pousser les utilisateurs à accepter les mises à jour avec un «rappel persistant» en échange d’une «fonctionnalité limitée».

“Vous ne pourrez pas accéder à votre liste de discussion, mais vous pouvez toujours répondre aux appels téléphoniques et vidéo entrants”, a déclaré WhatsApp. “Si les notifications sont activées, vous pouvez appuyer dessus pour lire ou répondre à un message ou rappeler un appel téléphonique ou vidéo manqué.” En fin de compte, les utilisateurs qui n’accepteront pas les conditions révisées, même après quelques semaines de fonctionnalités limitées, ne pourront pas recevoir d’appels ou de notifications entrants, ainsi que de messages sur leurs appareils.

Les comptes rendus inactifs dans le processus – c’est-à-dire les utilisateurs non connectés à WhatsApp – devraient être supprimés après 120 jours, selon son politique standard pour supprimer les comptes inactifs de sa plateforme pour des raisons de confidentialité et de sécurité.

Initialement prévue pour entrer en vigueur le 8 février, la politique de confidentialité mise à jour de WhatsApp a fait face à une réaction violente en raison des préoccupations concernant le type exact d’informations qui seront partagées avec Facebook, ce qui l’oblige à retarder le déploiement jusqu’au 15 mai.

WhatsApp a depuis clarifié que la mise à jour ne développait pas sa capacité à partager des chats d’utilisateurs personnels ou d’autres informations de profil avec Facebook et fournissait simplement une transparence supplémentaire sur la manière dont les données des utilisateurs sont collectées et partagées lors de l’utilisation de l’application de messagerie pour interagir avec les entreprises.



Leave a Reply