L’informatique, le café et moi en 2008

Lecteur d’avertissement juste: cet article a rien à voir avec Ubuntu, ou même Linux d’ailleurs.

Au lieu de cela, les 600 mots suivants parlent d’une distribution FreeBSD prometteuse (nouvelle pour moi) et pourquoi elle m’a laissé plutôt enthousiasmé par son potentiel.

Donc, pour la durée de cette randonnée, j’apprécierais que vous prétendiez que nous sommes en 2008 et que ce site s’appelle toujours ‘FYIDYK’ – c’était le précurseur de omg! avec un pire acronyme et une attitude de «tout couvrir»!

Dans cet article, je regarde ce qu’est cette distribution, ce qu’elle n’est pas et ce qu’elle espère devenir. De plus, je partage un lien pour télécharger des images d’installation (avertissement: expérimental) afin que vous puissiez l’essayer par vous-même.

helloSystem: FreeBSD pour les êtres humains?

Capture d'écran de Hello FreeBSD

Un certain nombre de «distributions» basées sur FreeBSD – je ne sais pas s’il y a un terme différent pour les saveurs BSD, donc j’en profite – sont disponibles, mais la première à attirer mon attention est appelée bonjourSystem.

Ce projet a fait l’objet d’une conférence lors de la récente FOSDEM événement, et c’est ce discours qui a fait passer le projet à la ligne des yeux des blogueurs comme moi.

Si Ubuntu est ‘Linux pour les êtres humains’ alors helloSystem est ‘FreeBSD pour les commutateurs Mac’

Ce qui aide bonjourSystem se démarquer (pour moi, en tout cas) plus que son interface utilisateur «unique» est son ambition. Les développeurs travaillant sur helloSystem veulent créer «un système de bureau pour les créateurs axé sur la simplicité, l’élégance et la convivialité», construit sur FreeBSD, un système d’exploitation open source de type Unix.

Maintenant, FreeBSD est un courant informatique avec lequel je n’ai jamais joué, même pas pendant les années exubérantes et démesurées de «FYIDYK». OpenSolaris? Oh oui! ReactOS? Bien reçu! Mais BSD? Encore à déterminer, du moins pour moi.

Pour moi, un nouveau territoire technologique inexploré est passionnant. Et si Ubuntu est «Linux pour les êtres humains», alors helloSystem est proche d’être «FreeBSD pour les commutateurs Mac».

Ahh, oui. Mac.

Il n’y a pas d’échappatoire au fait que helloSystem est en partie un projet cool, et en partie un hommage à l’ère classique de la célèbre exportation informatique de Cupertino (alias Mac OS X) Comme Apple, ces développeurs de FreeBSD veulent offrir un “out-of-the-“. expérience utilisateur de la boîte »aussi simple et sans tracas que le Mac du milieu des années 2000.

Capture d'écran helloSystem FreeBSD: Bienvenue
Une expérience bienvenue à la OS X

«L’un des objectifs de helloSystem est d’être à la fois facile à utiliser pour les« simples mortels »et puissant sous le capot pour les utilisateurs avancés, une combinaison qui avait été habilement maîtrisée dans les premières versions de Mac OS X,» le texte de présentation de la page GitHub lit.

«La question est la suivante: pouvons-nous prendre cet objectif d’être facile mais puissant, mais l’amener encore plus loin qu’Apple ne l’a jamais fait?».

Il est peut-être trop tôt pour répondre à cette question. Ce projet a des ambitions audacieuses pour l’avenir mais des racines modestes dans le présent. À l’heure actuelle, il y a trop de difficultés pour qu’il fonctionne comme le conducteur quotidien de n’importe qui.

Mais ça est venir ensemble.

Capture d'écran helloSystem FreeBSD: Applications
Gestionnaire de fichiers familier, nouveau bureau

Le système utilise OpenZFS comme système de fichiers par défaut et dispose d’un bureau personnalisé basé sur Qt (helloDesktop) arborant un fenêtrage traditionnel, un dock de bureau (de base), un plugin de menu global unique (pensez HUD, mais à l’échelle du système) et aligné à droite icônes du bureau et gestionnaire de fichiers (basé sur PCManFM).

Hello est également livré avec un accès à une gamme d’applications, notamment LibreOffice, GIMP et Chromium. Falkon est le navigateur Web par défaut, tandis qu’un éditeur de texte basé sur Qt et un terminal sont inclus pour ceux qui en ont besoin.

Capture d'écran helloSystem FreeBSD: Recherche
Menu global venu HUD

Ni le système d’exploitation ni son bureau ne sont prêts pour la «production» au moment où vous lisez ceci. Ce qui m’amène au point de savoir pourquoi je le couvre du tout.

Je ne m’attends pas à ce que helloSystem soit la prochaine grande chose ™, et je ne le vois pas non plus amener FreeBSD à des sommets que d’autres projets * BSD n’ont pas.

Mais ce projet me rappelle pourquoi j’ai commencé à expérimenter avec Linux et d’autres systèmes en premier lieu: le frisson du potentiel; exploration sans condition préalable; la soif de possibilité que le code ouvert (et le code ouvert seul) offre.

Télécharger helloSystem Alpha

Vous pouvez télécharger les versions alpha de helloSystem depuis GitHub.


helloSystem Releases sur GitHub

Relisez le documents d’aide officiels pour obtenir de l’aide pour démarrer dans une machine virtuelle (qui aura besoin d’au moins 4 Go de RAM, plus que la valeur par défaut de VirtualBox).

Leave a Reply