Publicité
Rate this post


Cloud computing est un mot à la mode populaire qui fait référence à une technologie à la demande qui a pris d’assaut le monde technologique et simplifie la façon dont nous fournissons les ressources informatiques et accédons aux données. Pour mieux comprendre et apprécier le concept du cloud computing, remontons le temps et voyons à quoi ressemblait l’environnement technologique avant l’avènement de la technologie cloud.

Traditionnellement, une organisation se procurait des serveurs physiques et les installait dans son propre bureau. Au fur et à mesure de la croissance de l’entreprise, les demandes commerciales croissantes l’obligeraient à transférer ses ressources vers un centre de données où elle se procurerait des ressources supplémentaires telles que des serveurs, des équipements réseau, une alimentation de secours et des systèmes de refroidissement. Maintenant, cela fonctionnait très bien, mais la configuration présentait quelques défis.

Le défi de l’informatique traditionnelle

De toute évidence, l’approche traditionnelle consistant à fournir des ressources physiques sur site conduirait souvent à une augmentation des coûts opérationnels occasionnée par l’expansion de l’entreprise. Comme indiqué précédemment, les entreprises devraient canaliser davantage de fonds pour la location d’espace supplémentaire, les coûts d’électricité, la maintenance et l’embauche d’une équipe d’experts pour surveiller leurs ressources 24 heures sur 24.

La mise à l’échelle des ressources à temps pour répondre aux demandes croissantes de l’entreprise serait également un défi. En outre, les catastrophes naturelles telles que les tremblements de terre, les typhons et les incendies posent souvent un risque pour l’entreprise et conduisent à des temps d’arrêt massifs qui, à leur tour, auront un impact sur l’entreprise.

Et c’est là qu’intervient le cloud computing.

Cloud computing

Cloud computing est une fourniture à la demande de services qui incluent le stockage de base de données, la puissance de calcul, les applications, la mise en réseau et d’autres ressources informatiques. Le mot clé est SUR DEMANDE. Cela implique que vous pouvez provisionner des ressources lorsque vous en avez besoin. Cela est rendu possible grâce à un fournisseur de services cloud dans un modèle de tarification à l’utilisation où vous ne payez que pour ce dont vous avez besoin.

Vous pouvez également facilement augmenter vos ressources en déplacement pour répondre à vos besoins croissants. De cette façon, vous pouvez ajouter de l’espace disque, du processeur ou de la mémoire sur votre instance de calcul cloud en quelques secondes sans avoir à supporter les délais angoissants d’obtention des approbations pour acheter des équipements supplémentaires dans la configuration traditionnelle.

En termes simples, le cloud computing implique la fourniture de services informatiques tels que des serveurs, des bases de données, du stockage, des applications et des réseaux »sur le cloud‘ou sur Internet à l’aide d’un Fournisseur de services cloud. Cela offre des économies d’échelle car vous payez généralement pour ce que vous utilisez et réduit en fait vos coûts opérationnels et vous aide à gérer votre entreprise plus efficacement.

Certaines des meilleures plates-formes de cloud computing incluent:

  • Services Web Amazon (AWS)
  • Google Cloud Platform (GCP)
  • Microsoft Azure
  • IBM Cloud
  • Oracle Cloud

Types de modèles de déploiement cloud

Tous les déploiements cloud ne sont pas identiques et il n’existe pas de type de déploiement cloud unique. Différents modèles et architectures de cloud ont évolué pour aider les utilisateurs et les organisations à répondre à leurs besoins. Prenons un moment et passons brièvement en revue les principaux types de cloud.

1. Cloud public

Dans le cloud public, toutes les ressources sont exclusivement détenues et gérées par des sociétés ou des fournisseurs tiers. Ces fournisseurs fournissent des ressources informatiques sur Internet et incluent des sociétés telles que AWS, Google Cloud et Microsoft Azure.

Dans le cloud public, les ressources sont partagées entre divers utilisateurs et organisations. Pour accéder et profiter des services, créez simplement un compte et ajoutez vos informations de facturation pour commencer à accéder aux ressources via un navigateur Web.

2. Cloud privé

Dans un nuage privé, les ressources de calcul sont une réserve pour une seule entreprise ou entreprise. Ici, l’infrastructure est hébergée et maintenue sur le centre de données d’une entreprise. L’organisation a un contrôle total sur le matériel et les services qu’elle fournit.

Le cloud privé donne aux entreprises un meilleur contrôle sur leurs ressources, offre un degré de confidentialité décent et garantit que les informations confidentielles ne sont pas accessibles aux fournisseurs tiers.

Les exemples de cloud privé incluent Services cloud HP & Cloud Ubuntu.

3. Cloud hybride

C’est un mélange de Publique et Privé des nuages. Une entreprise peut choisir d’exploiter le cloud public pour un service particulier et des fichiers hôtes et d’autres données sur le cloud privé, ce qui permet une plus grande flexibilité.

Types de services cloud

Nous pouvons classer les services Cloud dans les grandes catégories suivantes – IaaS, PaaS, SaaS, et Sans serveur.

1. IaaS (Infrastructure As A Service)

IaaS est la catégorie fondamentale de la technologie basée sur le cloud et elle sous-tend l’infrastructure du cloud. Il fournit une plate-forme sur laquelle les utilisateurs et les entreprises peuvent accéder à des ressources telles que le stockage et les applications. Il permet également aux entreprises de créer et de gérer leur contenu de manière transparente.

Exemples de IaaS incluent Microsoft Azure, AWS et Google Cloud Platform.

2. SaaS (logiciel en tant que service)

SaaS, court pour Logiciel en tant que service, fait référence aux applications ou logiciels basés sur le cloud auxquels les utilisateurs finaux peuvent accéder pour créer et gérer leur contenu. SaaS Les applications sont accessibles via le navigateur et éliminent le besoin de sauvegardes et d’installation d’applications directement sur votre PC local.

SaaS est hautement évolutif et offre une sécurité d’entreprise indispensable. C’est sans aucun doute l’une des catégories les plus populaires de Services cloud et est utilisé par pratiquement toutes les entreprises – que ce soit une petite startup ou une grande entreprise. Le SaaS est particulièrement utile en collaboration, en particulier lorsque les membres de l’équipe travaillent à distance ou résident dans différentes régions géographiques.

Les exemples populaires de services SaaS incluent Google Apps, Microsoft Office 365 et DropBox.

3. PaaS (Platform As A Service)

PaaS, une abréviation pour Plateforme en tant que service, est une plateforme cloud qui cible les développeurs et les entreprises. Cela leur donne un environnement pour héberger, instancier et déployer leurs propres applications personnalisées.

Outre l’infrastructure de base que vous trouverez dans IaaS, comme les serveurs, les bases de données, la mise en réseau et le stockage, PaaS fournit des outils de développement, des systèmes de gestion de base de données et des services BI (Business Intelligence) pour permettre aux entreprises de créer et de déployer efficacement leurs applications.

En termes simples, dans PaaS, vous êtes en charge de vos propres applications et services. Le fournisseur de cloud s’occupe de tout le reste.

Des exemples de plates-formes PaaS incluent OpenShift et Google App Engine.

Avantages du cloud computing

Nous avons jusqu’à présent vu ce qu’implique le cloud computing et les différents types de plates-formes cloud et de services cloud. À ce stade, vous avez déjà une idée de certains des avantages du cloud computing. Voyons quelques-uns des avantages de la technologie Cloud.

1. Rapport coût-efficacité

le Modèle de cloud computing est basé sur la répartition. Cela signifie que vous ne payez que pour les ressources que vous utilisez, contrairement à un environnement informatique traditionnel où vous payez le plus cher même pour des services sous-utilisés.

Il n’y a absolument aucun coût initial ni achat de matériel informatique. Votre facturation prend fin lorsque vous arrêtez d’utiliser les services cloud. Tout cela offre un moyen économique de provisionner les ressources et de déployer vos applications et conduit à une meilleure prévision des coûts futurs.

2. Mise à l’échelle

La technologie cloud vous permet d’augmenter ou de réduire vos ressources en fonction des besoins de votre entreprise. Vous pouvez facilement augmenter vos ressources de calcul telles que la RAM et le processeur en cas d’augmentation de la charge de travail et les réduire pour réduire les coûts lorsque la charge de travail diminue.

3. Haute disponibilité

Le cloud vous permet d’accéder facilement à vos ressources à tout moment de la journée à partir de divers appareils tels que mac, PC, tablettes et même smartphones avec des temps d’arrêt négligeables.

4. Sécurité

La sécurité sur le cloud comporte deux volets. Il y a la sécurité physique qui vient avec des centres de données robustes qui sont sécurisés avec des systèmes de surveillance et de surveillance de premier ordre. De plus, les fournisseurs de cloud offrent une sécurité numérique pour protéger vos actifs contre les utilisateurs non autorisés et malveillants à l’aide d’une technologie de pare-feu de pointe, de systèmes de prévention et de détection des intrusions et d’une surveillance 24/7/365.

5. Amélioration des performances et de la fiabilité

Les fournisseurs de cloud disposent de plusieurs centres de données dans différentes régions géographiques qui assurent la réplication des données et garantissent ainsi la redondance des données et la tolérance aux pannes en cas de problème. Les inquiétudes concernant les catastrophes physiques telles que les incendies et les tremblements de terre qui portent atteinte à vos données appartiennent désormais au passé.

Conclusion

Depuis sa création, le cloud computing continue de révolutionner la façon dont les entreprises et les utilisateurs traitent et traitent leurs données, et avec l’adoption accrue de la technologie cloud, il est prévu que les fournisseurs de cloud augmenteront la capacité de stockage et rendront les services cloud plus abordables.

Davantage de fournisseurs chercheront à améliorer la sécurité de leurs plates-formes pour faire face aux menaces émergentes et protéger les données de leurs utilisateurs. Des efforts accrus seront également déployés pour intégrer les technologies émergentes telles que l’IoT au cloud.

En effet, l’avenir du Cloud est radieux compte tenu des nombreux avantages qu’il a à offrir. Sa rentabilité et sa fiabilité sont idéales pour accélérer la croissance des entreprises, petites et grandes.

.

Previous articleDomino’s ramène le méchant des années 80 dans une nouvelle campagne publicitaire, le jeu Crash Bandicoot
Next articleInternet résidentiel et Internet d’affaires – Quelle est la différence?
Violette Laurent est une blogueuse tech nantaise diplômée en communication de masse et douée pour l'écriture. Elle est la rédactrice en chef de fr.techtribune.net. Les sujets de prédilection de Violette sont la technologie et la cryptographie. Elle est également une grande fan d'Anime et de Manga.

Leave a Reply