introduction

Plus célèbre pour les châssis et les refroidisseurs, NZXT frappe des notes esthétiques qui divisent avec sa dernière gamme de cartes mères. En utilisant des carénages à couverture presque complète pour un look lisse et minimaliste, nous avons récemment examiné la version du chipset AMD B550.

Il s’ensuit que NZXT étendrait la gamme pour englober le chipset Intel Z590, donc sans plus tarder, voici le N7 Z590.

Il n’est pas du tout surprenant d’apprendre que NZXT reprend l’existant N7 Z490 comme base de style. Naturellement, une grande partie de ce qui est ici est la même entre les chipsets Intel, minimisant le travail que NZXT doit faire pour mettre cette carte au détail. Cela conduit à n’avoir que deux emplacements de stockage M.2 – il y en a un troisième mais il est réservé au WiFi/Bluetooth et présenté dans un facteur de forme Key E – pas de RVB intégré, le même Realtek 2.5G LAN et ALC1220 audio, seulement quatre SATA ports, un trio d’emplacements PCIe 3.0 x1 et une mémoire non renforcée.

Mais le Z590 offre la possibilité d’augmenter les spécifications, voire le nombre de ports. L’emplacement principal M.2, caché sous le capot métallique amovible le plus haut, est désormais compatible PCIe 4.0 x4, offrant ainsi le double de la vitesse si une puce de 11e génération est in situ. La bonne nouvelle est que, contrairement à d’autres, l’emplacement fonctionne toujours si vous utilisez un processeur Core de 10e génération, bien qu’en PCIe 3.0 x4. La mauvaise nouvelle est que le couvercle métallique ne fait toujours rien pour aider les disques M.2 à être expédiés sans leurs propres dissipateurs thermiques, ce qui peut potentiellement inhiber les performances par rapport à leurs homologues qui possèdent tous une forme de refroidissement M.2.

Nous savons d’expériences précédentes que NZXT s’associe à ASRock pour produire ses dernières planches. Le N7 Z590 ne fait pas exception car il est basé sur les fonctionnalités des offres Z590 PG Velocita et Steel Legend, bien que la configuration exacte ici soit unique. Le fait d’avoir un grand carénage supérieur signifie que tous les en-têtes de ventilateur et autres fonctionnalités sont situés en haut ou en bas du PCB à six couches, regroupés judicieusement par fonction. Et si le schéma blanc sur noir ne chatouille pas votre fantaisie, la même planche est également disponible dans une livrée entièrement noire.

Même en comprenant les limitations de voies inhérentes au Z590, nous préférerions que NZXT ait un troisième emplacement M.2 pour le stockage : les disques sont bon marché et suffisamment abondants pour que toutes les cartes justifient un trio. Ensuite, il n’y a que quatre SATA sur un côté, ce qui est avare. Ceux qui veulent de la couleur peuvent se consoler en sachant que le N7 Z590 est doté d’un en-tête aRGB 5V à 3 broches et d’un en-tête RVB 12V à 4 broches, ainsi que de deux en-têtes NZXT RGB spécifiques juste au-dessus des emplacements DIMM, qui peuvent tous être liés au logiciel CAM de l’entreprise pour un contrôle facile.

NZXT fournit un punch électrique supplémentaire par rapport à la dernière génération grâce à un système de distribution d’énergie amélioré capable de gérer 600 A sur 12 phases. Plus que suffisant pour graver n’importe quelle puce Core sans refroidissement exotique. Il n’y a pas de ventilateurs ou de caloducs visibles sur l’épais dissipateur thermique en forme de L, mais il y a suffisamment de métal à ailettes pour faciliter un bon refroidissement.

La zone d’E/S est l’endroit où le Z590 marque généralement plus que son Z490. Nous sommes heureux de voir que NZXT fait ce qu’il faut et inclut un port USB Type-C de 20 Gbit/s. En fait, NZXT comprend quatre autres USB de différentes saveurs par rapport au Z490 et améliore également le jeu en implémentant le dernier AX210 WiFi 6E. On peut dire que le seul point faible continue avec l’audio ALC1220 de dernière génération lorsque les cartes rivales ont commencé à intégrer l’ALC4080 amélioré.

La question que nous nous posons vraiment est de savoir si NZXT a fait assez de Z490 à Z590 par rapport à la concurrence. La réponse est à peu près oui, aidé par le conseil arrivant au détail au même prix public de 240 £ que son prédécesseur.

Le BIOS, quant à lui, rappelle le travail d’ASRock. Nous le savons car il ressemble étrangement au Z590 PG Velocita, bien qu’il soit peint dans les couleurs préférées de NZXT. Ce n’est pas une mauvaise chose car c’est rapide et intuitif.

Quelques aspects à connaître. Par défaut, NZXT n’active pas la technologie Intel Active Boost pour les processeurs Core i9. La seconde est que, comme les cartes ASRock, la fréquence AVX diminue considérablement aux vitesses par défaut, ce que nous vous montrerons plus tard. Un autre est que le réglage Auto pour le mode mémoire appelle parfois les vitesses Gear 2 plus lentes – il faut le régler manuellement sur Gear 1 dans le micrologiciel.

Conçu principalement pour ceux qui aiment le look de ces planches et apprécient la légère augmentation des spécifications, voyons maintenant s’il peut accrocher les grands garçons alors que nous commençons l’analyse comparative.

Leave a Reply