- Publicité -


Introduction

Portal with RTX est un remaster de nouvelle génération de l’un des succès les plus inattendus de l’histoire du jeu sur PC. Cette nouvelle version est un effort de NVIDIA pour augmenter considérablement le réalisme du jeu en tirant parti de sa technologie de traçage de rayons en temps réel RTX, ainsi que de la prise en charge de l’amélioration des performances DLSS, y compris la dernière génération de trames GeForce Ada DLSS 3. Mais d’abord, un petit mot sur le jeu lui-même. Vous êtes un sujet de test humain dans un laboratoire scientifique qui teste un appareil capable de créer des téléporteurs point à point. L’appareil lui-même fonctionne comme un pistolet – vous visez une surface (les murs, le plafond, le sol, etc.) et tirez sur les premier (source) et deuxième (destination) portails, puis passez à travers eux pour aller du point A au point B.

Cela vous semble un concept trop simple pour justifier un succès retentissant ? J’aurais aimé voir l’engouement à la fin des années 2000 lorsque Valve possédait le développement de jeux et vendait des épisodes de son jeu Half-Life 2 ainsi que d’autres jeux plus petits dans des packages tels que la Black Box et l’Orange Box. Portal a imité le succès inattendu de Counter Strike dans l’espace solo. Portal avec RTX rejoint un petit et [we hope] gamme croissante de jeux légèrement plus anciens que NVIDIA s’est chargé de remasteriser avec la technologie de lancer de rayons. Le dernier titre de ce type était Quake II RTX, un autre classique culte, et avant cela, Minecraft avec RTX. Il s’agit essentiellement de jeux complets qui servent de démonstrations techniques pour démontrer les capacités du traçage de chemin, c’est-à-dire un jeu entièrement tracé de rayons sans aucune des rastérisations hybrides utilisées sur tous les titres de jeux AAA.

- Publicité -
title

De toute évidence, le lancer de rayons et le DLSS sont des choses que NVIDIA ne pouvait pas simplement ajouter au moteur de jeu idTech 2 basé sur OpenGL pour Quake II RTX, et donc sa remasterisation impliquait un redéveloppement sur une toute nouvelle API graphique qui est consciente des dernières technologies. Le moteur Source basé sur DirectX 9 n’est pas non plus assez nouveau pour ces technologies, et NVIDIA a donc fait quelque chose de similaire : redéveloppé le jeu sur un moteur plus récent. La société a également travaillé avec Valve pour remasteriser les divers actifs du jeu – textures, modèles, etc., afin qu’ils soient de plus haute résolution et aient plus de détails, y compris des détails géométriques. Certains des cubes pondérés du jeu ont été remplacés par des “cubes d’œufs de Pâques” qui présentent chacun une fonctionnalité graphique différente des GPU RTX, y compris un rare “Lens Cube” entièrement tracé.

Voici un bref aperçu technique de ce que Portal avec RTX apporte à la table : l’ensemble complet de fonctionnalités de traçage de rayons NVIDIA RTX, y compris l’éclairage, les ombres, les réflexions, la réfraction et l’illumination globale. Contrairement à Quake II RTX, Portal avec RTX implémente un éclairage entièrement par lancer de rayons, ce qui signifie que chaque source de lumière du jeu est tracée par rayons et n’est pas une lumière ponctuelle qui projette une ombre au pochoir. Le jeu implémente également RTXDI (RTX Direct Illumination), qui permet à d’innombrables sources de lumière, quelle que soit leur taille, de projeter des ombres et de la lumière tracées. ReSTIR GI (Reservoir Spatio-temporal Resampling Global Illumination) améliore la lumière indirecte, en s’assurant qu’il n’y a pas de coins sombres non naturels qui ne sont pas éclairés directement. Tout cela est associé à NRD (NVIDIA real-time denoisers), une bibliothèque avancée de débruitage RT spatio-temporel.

intro2 small

Tout ce ray tracing eye-candy nécessite une énorme quantité de puissance de calcul et de rendu, bien que NVIDIA ait fourni à ses GPU GeForce RTX un matériel à fonction fixe tel que les cœurs RT et les cœurs Tensor, qui sont plus capables avec chaque génération de GeForce. NVIDIA comprend l’importance de rendre les jeux jouables en termes de fréquences d’images, même avec le lancer de rayons activé, ils ont donc développé l’amélioration des performances DLSS, qui exécute le jeu à une résolution inférieure à ce que votre écran est capable de faire, et le met à l’échelle avec une perte minimale pour qualité d’image, essayant de reconstituer les détails. Le portail avec RTX implémente à la fois la génération de trames DLSS 2 et DLSS 3. DLSS 2 devrait améliorer les performances des cartes graphiques “Turing” de la série RTX 20 et “Ampere” de la série RTX 30, tandis que DLSS 3 est une toute nouvelle fonctionnalité pour ceux qui possèdent les dernières cartes graphiques “Ada” de la série RTX 40, car il offre un doublement de la fréquence d’images en générant des images entièrement à l’aide de l’IA, avec une implication minimale du reste du GPU.

Dans cet article, nous testons et vous montrons des captures d’écran de comparaison et des chiffres de performance, pour mettre en évidence le travail incroyable que NVIDIA a réalisé avec Portal, et également fournir une évaluation plus approfondie des performances sur différentes résolutions.

Rate this post
Avatar
Violette Laurent est une blogueuse tech nantaise diplômée en communication de masse et douée pour l'écriture. Elle est la rédactrice en chef de fr.techtribune.net. Les sujets de prédilection de Violette sont la technologie et la cryptographie. Elle est également une grande fan d'Anime et de Manga.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici