introduction

Nous semblons être tombés dans une ère d’extravagance des consommateurs. Qui aurait pensé que Covid conduirait par inadvertance à un tourbillon de dépenses, en particulier dans le secteur de la technologie, où tout semble voler des étagères. S’adressant aux partenaires de l’industrie, nous sommes régulièrement informés que les records de ventes sont brisés, malgré les ruptures de stock en cours, et la préoccupation s’est maintenant déplacée vers “que se passe-t-il si / quand les gens reviennent à eux-mêmes prudents?”

La demande refoulée ne montre aucun signe de ralentissement, et si vous ressentez le besoin d’éclabousser sur un ordinateur portable particulièrement bruyant, ils ne sont pas beaucoup plus extravagants que l’Asus ROG Zephyrus Duo 15 SE GX551.

Notre unité d’examen de 3500 £ semble particulièrement bien adaptée à l’époque, et si vous n’êtes pas du tout perturbé par les frais, soyez assuré qu’il s’agit d’un kit étonnant en termes de qualité de construction et de mise en œuvre. À l’extérieur, le châssis noir mat de 360 ​​mm x 268 mm x 20,9 mm d’Asus a l’air et se sent luxueux, et bien qu’un poids de 2,5 kg soit plus lourd que votre ordinateur portable habituel de 15,6 pouces, il confère une robustesse qui est de bon augure lorsqu’il est considéré comme un remplacement de bureau.

Il y a un sentiment que quelque chose de spécial se trouve à l’intérieur, et cette fioriture supplémentaire se révèle comme un écran secondaire pop-up qui se met en place en douceur lorsque l’ordinateur portable est ouvert. Asus a parfaitement pondéré le mécanisme; le couvercle de l’écran peut être ouvert d’une seule main et l’écran secondaire, un écran tactile, ne bouge pas lorsqu’il est enfoncé. Vous remarquez la construction de haute qualité, bien qu’une conception aussi complexe que celle-ci introduit une limitation inévitable en ce que l’angle de l’écran secondaire est fixe et ne peut pas être ajusté pendant l’utilisation.

D’un point de vue purement matériel, l’écran principal de 15,6 pouces est un IPS 4K (3 840 x 2 160) avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz et une couverture de couleur AdobeRGB à 100%. Des signes prometteurs pour la foule des créateurs, et le panneau secondaire de 14,1 pouces n’est pas en reste non plus, avec une résolution ultra-large de 3840×1 100, un rafraîchissement de 60 Hz et une fonctionnalité d’écran tactile. Des spécifications puissantes, bien sûr, bien que compte tenu du prix et de la nature exagérée de l’appareil, nous sommes surpris qu’Asus n’ait pas opté pour un OLED, et ne serait-il pas bien si les deux écrans étaient tactiles?

La préoccupation la plus urgente est de savoir si la configuration à double écran a ou non un mérite dans le monde réel. Nous ne sommes pas entièrement convaincus, même si cela n’est pas dû à un manque d’efforts de la part d’Asus. Le facteur limitant pour la plupart des tentatives de matériel à double écran est que le logiciel n’est pas encore conçu pour tirer pleinement parti de ces configurations. Asus inclut quelques applications de base avec lesquelles jouer – l’écriture manuscrite pour le griffonnage de base, la touche numérique pour un pavé numérique numérique – mais alors que le fond d’écran par défaut semble futuriste, trouver un objectif réel pour le panneau secondaire n’est pas toujours facile.

Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de scénarios spécifiques où le deuxième écran est une aubaine. Les streamers peuvent apprécier d’avoir leur jeu sur l’écran principal et leur flux sur le second. Les créateurs de contenu capables de déplacer les délais vers le deuxième panneau verront également la configuration favorablement, mais si vous vous attendez à ce que les développeurs de jeux codent des fonctionnalités supplémentaires, ou quoi que ce soit de fantaisie comme ça, vous n’aurez pas de chance. J’ai personnellement trouvé le deuxième écran trop court pour les tâches courantes telles que la navigation sur le Web, mais c’est bien pour accrocher, par exemple, l’Explorateur de fichiers d’un côté et Spotify de l’autre.

Le problème est que le simple fait d’avoir l’affichage secondaire introduit quelques problèmes difficiles à ignorer. Tout d’abord, le panneau ultra-large semble délavé par rapport à l’écran 4K principal, ce qui le rend discordant lors du déplacement du contenu d’un écran à l’autre. Deuxièmement, et plus important encore, la présence de l’ultra-large laisse peu de place aux autres fonctionnalités auxquelles vous pourriez vous attendre. Il n’y a pas de webcam ni de sécurité biométrique, et la quantité limitée d’espace disponible se traduit par un clavier et un trackpad à l’étroit que, même après une semaine, j’ai du mal à vraiment maîtriser.

C’est en partie un problème de mémoire musculaire; le trackpad n’est tout simplement pas là où il devrait être. Heureusement, si vous pouvez vous habituer à la disposition inhabituelle, le trackpad dispose de boutons appropriés et le clavier rétroéclairé RVB a juste assez de déplacement pour offrir une expérience de frappe raisonnablement confortable. Appréciant la proximité du clavier avec le bord inférieur de l’ordinateur portable, Asus comprend également un repose-poignets en caoutchouc dans le cadre de l’ensemble, et étant donné l’absence de pavé numérique, le trackpad peut être basculé vers un pavé numérique en appuyant sur un bouton. Une option pratique, mais pas adaptée aux touches tactiles réelles.

La convivialité laisse à désirer, et c’est dommage car le matériel est prometteur partout. Sous le capot se trouve un processeur AMD Ryzen 9 5900HX à huit cœurs, 32 Go de mémoire DDR4 double canal, 2 To de stockage SSD méga-rapide, une batterie de 90 Wh et un GPU pour ordinateur portable Nvidia GeForce RTX 3080 dans une configuration de 130 W.

La connectivité est également bien fournie. Le côté droit de l’ordinateur portable abrite un double USB 3.2 Gen 2 Type-A et un USB 3.2 Gen 2 Type-C avec DisplayPort, à l’arrière, vous trouverez Gigabit Ethernet, HDMI 2.0b et un autre USB 3.2 Gen 2 Type-A , tandis que sur la gauche, il y a un lecteur de carte microSD, une prise audio combinée et un connecteur pour le bloc d’alimentation encombrant de 280 W.

L’acoustique est un autre point fort, les ventilateurs de refroidissement restant pratiquement silencieux lors d’une utilisation régulière, et le système audio à quatre haut-parleurs délivrant un son solide sur un ordinateur portable de cette taille. Pour contrer ces domaines de raffinement, le logiciel est chargé de bloatware qui ne se sentent pas à sa place sur un système aussi ambitieux que celui-ci. Examinons maintenant les benchmarks et voyons à quel point Ryzen 9 5900HX et GeForce RTX 3080 jouent ensemble dans ce plus inhabituel des ordinateurs portables haut de gamme.

Leave a Reply