MONTRÉAL – Alors que la troisième vague du COVID-19 se poursuit, les Québécois affluent vers les espaces extérieurs ouverts.

Google a suivi la mobilité des citoyens dont l’historique de localisation est activé sur leur téléphone et a comparé les données aux données de référence antérieures au début de la pandémie en février 2020.

Le nombre de visites dans les parcs, les plages publiques, les marinas, les parcs pour chiens, les places et les jardins publics a augmenté de 81% au cours de la semaine dernière alors que le temps se réchauffait dans la province.

À Laval, ce chiffre a augmenté de 119 p. 100 et à Montréal de 96 p.

Dans les zones confrontées à des mesures de verrouillage plus strictes, les gens se dirigent toujours plus vers l’extérieur.

Les résidents des trois villes qui ont été mises en lock-out récemment après la flambée du nombre de nouveaux cas semblent également désireux de quitter leur résidence: Gatineau (+78%) Lévis de Québec (+56%) (+49%).

Avec la troisième vague qui fait rage, les Québécois choisissent toujours de rester à la maison 13% de plus que la base de référence, mais se diriger vers les sites de vente au détail et de loisirs tels que les restaurants, les cafés et les centres commerciaux est en baisse de 22%.

Le nombre de transports en commun a également baissé de plus de la moitié (53%), tandis qu’environ un tiers (33%) de moins de personnes se dirigent vers leur lieu de travail.

.

Leave a Reply