ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES

L’OCC DONNE UNE CHARTE DE LA BANQUE DE FIDUCIE NATIONALE À UNE AUTRE ENTREPRISE DE CRYPTOCURRENCY

Le 23 avril, l’OCC a accordé une approbation conditionnelle préliminaire à Paxos, la troisième société de crypto-monnaie à avoir obtenu l’autorisation d’affréter une banque de fiducie nationale. Une banque fiduciaire nationale est un type de banque nationale non dépositaire dont les activités se limitent à des activités fiduciaires. Ils font appel aux sociétés de crypto-monnaie car l’assurance FDIC n’est pas requise et parce que la charte fédérale prévaut sur diverses lois d’État avec lesquelles les banques de fiducie à charte d’État ou les sociétés de fiducie doivent lutter. La demande de Paxos indiquait qu’elle: s’engagerait dans des services de garde; agir en tant qu’agent de paiement, d’échange ou autre; fournir KYC en tant que service; assurer la garde et la gestion des réserves de devises stables en USD; et offrir d’autres services de crypto-monnaie. Cette action d’affrètement fait suite à, et cite, une lettre interprétative OCC publiée plus tôt cette année autorisant les banques nationales de fiducie à se livrer à des activités autorisées pour une banque de fiducie d’État ou une société de fiducie en vertu du droit de l’État dans l’État où la banque nationale est située, telles que agir en tant que dépositaire, même si ces activités autorisées par l’État ne sont pas nécessairement considérées comme fiduciaires par la loi fédérale.

Le CFPB RETARDE LA DATE DE CONFORMITÉ OBLIGATOIRE POUR LA RÈGLE FINALE GÉNÉRALE D’HYPOTHÈQUE QUALIFIÉE

Le 27 avril, le CFPB a publié une règle finale reportant la date de conformité obligatoire de la règle finale générale des prêts hypothécaires qualifiés (QM) du 1er juillet 2021 au 1er octobre 2022 afin de «contribuer à garantir que les consommateurs continuent d’avoir accès à des crédit hypothécaire abordable et préserver la flexibilité pour les consommateurs touchés par la pandémie du COVID-19 et ses effets économiques. » Bien que la règle finale de QM soit déjà entrée en vigueur le 1er mars 2021, le report de la date de conformité obligatoire offre aux créanciers cherchant à octroyer des prêts QM généraux la possibilité de se conformer soit à la définition révisée du prêt général QM basée sur les prix, soit au total mensuel initial. Dette par rapport au revenu mensuel total (DTI) Définition générale du prêt QM jusqu’au 1er octobre 2022. Ce délai donne également aux prêteurs plus de temps pour utiliser le patch GSE (Government-Sponsored Enterprise) avant que sa disponibilité ne devienne potentiellement limitée après le 1er juillet 2021 en raison des récentes révisions des conventions d’achat d’actions privilégiées conclues par le Département du Trésor et l’Agence fédérale de financement du logement.

«C’est en jugeant que les activités que nous avons identifiées dans le plan d’affaires sont celles qui peuvent être menées par un trust national, que nous avons la bonne équipe en place et les bons contrôles et plan en place pour contrôler nos risques et opérer comme une société de fiducie nationale. »
Dan Burstein, avocat général chez Paxos

LES AGENCES SONT INVITÉS À COMMENTAIRES SUR LA RÈGLE PROPOSÉE POUR LES ACCORDS DE RÉPARTITION DE L’IMPÔT SUR LE RÉSULTAT

Le 22 avril, le Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale, la Federal Deposit Insurance Corporation et l’OCC ont invité à commenter une règle proposée qui met à jour et codifie les directives existantes sur les accords d’attribution de l’impôt sur le revenu impliquant les institutions de dépôt et leurs sociétés affiliées. Selon la règle proposée, les banques qui déposent des déclarations de revenus dans le cadre d’un groupe de déclaration de revenus consolidé seraient tenues de conclure des accords de répartition fiscale avec leurs sociétés de portefeuille et d’autres membres de leur groupe consolidé. La règle proposée décrit également les dispositions devant être incluses dans ces accords de répartition fiscale et précise leur traitement réglementaire en matière de reporting. Les commentaires doivent être reçus dans les 60 jours suivant la publication de la règle proposée dans le Registre fédéral.

NYSE PROPOSE UN AMENDEMENT POUR LIMITER LES INVESTISSEMENTS DES FONDS DE CLÔTURE COTÉS DANS LES FONDS PRIVÉS

Le 20 avril, la Securities and Exchange Commission des États-Unis a notifié la modification proposée par le NYSE à la section 102.04 du NYSE Listed Company Manual afin d’établir des limites sur les investissements dans des véhicules d’investissement non enregistrés (fonds privés) par des fonds fermés cotés. L’amendement proposé empêcherait la cotation initiale d’un fonds à capital fixe si, au moment de la cotation, le fonds à capital fixe investit globalement plus de 15% de l’actif net du fonds dans des fonds privés ou investit plus de 5%. de l’actif net du fonds dans un seul fonds privé. En outre, l’amendement exigerait qu’un fonds à capital fixe coté investissant ou ayant l’intention d’investir dans des fonds privés adopte des politiques fondamentales prévoyant que le fonds: (i) ne peut pas effectuer d’investissements supplémentaires dans des fonds privés si, immédiatement après l’investissement, Les fonds privés représenteraient plus de 15 pour cent de l’actif net de ce fonds ou l’investissement dans un fonds privé individuel représenterait plus de 5 pour cent de l’actif net de ce fonds; et (ii) prendra des mesures spécifiques en cas de dépassement de ces limites, y compris en avisant le NSYE et le conseil d’administration du fonds. La modification proposée exigerait que la direction du fonds fournisse un rapport au conseil d’administration du fonds dans un délai d’un jour ouvrable suivant l’événement avec une explication de l’étendue et des causes de l’événement et un plan pour réduire les investissements du fonds dans des fonds privés pour se conformer aux limites de l’article 102.04. Si un fonds dépasse les limites pendant 30 jours après l’événement, le conseil d’administration du fonds, comprenant une majorité d’administrateurs indépendants, doit évaluer si le plan qui lui est présenté continue d’être dans le meilleur intérêt du fonds.

L’amendement proposé comprendrait une nouvelle définition de «fonds privés» pour désigner: (1) dans le cas d’une entité nationale américaine, une société en commandite, une société à responsabilité limitée, une fiducie, une société ou une entité similaire constituée ou non constituée en société, qui serait un investissement société en vertu de la section 3 (a) de la loi sur les sociétés d’investissement de 1940 (la loi sur les sociétés d’investissement) mais pour l’exception prévue à cette définition par les sections 3 (c) (1) ou 3 (c) (7) de la société d’investissement Act et (2) dans le cas d’une entité étrangère, une entité qui n’est autorisée à offrir ses titres qu’aux États-Unis dans le cadre d’une offre privée conforme à la section 7 (d) et 3 (c) (1) ou 3 ( c) (7) de la Loi sur les sociétés d’investissement et les interprétations de la SEC en vertu de celle-ci. La définition proposée des fonds privés exclut tous les fonds qui sont des émetteurs de titres de créance garantis (CDO) ou d’obligations de prêt garanti (CLO). Les commentaires sur la modification proposée doivent être soumis au plus tard le 17 mai 2021.

PLAN DE SAUVETAGE AMÉRICAIN: COMMENT NAVIGUER DE NOUVELLES NORMES DE COUVERTURE DE CONTINUATION POUR COBRA

Le 11 mars, le président Biden a signé l’American Rescue Plan Act of 2021 (ARPA), le dernier projet de loi sur le soulagement du COVID-19, dans la loi. En vertu de l’ARPA, les employeurs seront généralement tenus d’avancer le coût de la couverture de continuation requise en vertu de la Consolidated Omnibus Budget Reconciliation Act (COBRA continuation couverture) pour les personnes admissibles du 1er avril 2021 au 30 septembre 2021, avec le droit de récupérer les montants avancés. par des crédits d’impôt. Lisez l’alerte client pour en savoir plus sur l’admissibilité, les crédits d’impôt, les avis et les conseils à venir.

Leave a Reply