- Publicité -


En 2004, un anime original de Gonzo s’est lancé sur la scène de l’anime; les visuels accrocheurs de vêtements d’inspiration occidentale mélangés à une touche futuriste, ainsi que le fanservice savamment placé, fait Ange éclaté un semi-gros problème au début des années 2000. Même si la série n’a jamais revendiqué le statut de culte ou fait des listes d’animes préférés pour les grands critiques ou publications, vous pouvez toujours voir des images aléatoires de la distribution et de son style artistique apparaître dans les cercles d’anime à ce jour. Alors, est-ce une série qui mérite plus d’amour en 2022 ? Ou est-ce seulement retenu par la nostalgie des bons moments rootin ‘tootin’? Découvrons-le!

Dans un avenir proche, la criminalité atteint un niveau record, la police semblant vouloir exterminer les coupables, tirant d’abord et posant des questions plus tard, plutôt que de rendre justice. Avec des armes à feu beaucoup plus faciles et désormais légales à obtenir, de nombreux citoyens japonais en possèdent désormais une et de nombreux petits groupes de chasseurs de primes et d’agents mercenaires ont pris le contrôle de la ville de Tokyo. Un de ces groupes est formé de Meg – rousse avec un gros appétit; Amy – la magicienne de la technologie ; Sei – le chef du groupe et Jo – le tireur expert au passé mystérieux. Après avoir embauché un nouveau cuisinier pour le groupe du nom de Kyohei, ils se lancent dans n’importe quel travail payant, mais finissent par découvrir accidentellement un mystère en cours qui menace l’avenir de Tokyo.

- Publicité -

15327599

Ange éclaté est long de 24 épisodes, plus un OVA qui sert de préquelle, et il n’est basé sur aucun manga (il y avait un manga fait APRÈS la fin de la série, qui se déroule également avant la série animée). Alors Ange éclaté est une histoire entièrement originale, qui mélange le Far West avec la future dystopie et beaucoup de fanservice. La mention du fanservice n’est pas négative dans ce contexte, juste pour que nous soyons clairs; pour être honnête, Ange éclaté est à son meilleur lorsqu’il s’en tient à ces attributs. Lorsque la série se penche sur ses éléments les plus clichés et les tropiques, c’est beaucoup plus amusant : les grandes scènes d’action, avec des coups de feu nourris et des mechas qui s’affrontent, sont globalement très bien faites. Vous pouvez dire que Gonzo croyait en cette série et avait le budget pour rendre les scènes d’action grandes, excitantes et explosives. Même avec l’animation 3D, vous pouvez dire qu’ils se sont efforcés de la faire se fondre dans l’animation 2D, il y a tellement d’images à chaque action qu’un spectacle moindre n’aurait pas dérangé. Oui, les mechas sont en 3D, ce qui n’est pas la tasse de thé de tout le monde, mais pour ce que ça vaut, l’action est bien menée. Les épisodes centrés sur les personnages sont également, pour la plupart, bien exécutés. Encore une fois, lorsque le spectacle se penche sur ses grands moments émotionnels presque ringards et que les personnages deviennent grands avec leur drame, cela fonctionne. Comme l’épisode unique, l’épisode 18 où un ami de Kyohei se révèle être un cyborg qui a changé tout son corps pour aider son gang de yakuza, seulement pour qu’ils se retournent contre lui, est exagéré mais fonctionne, car il utilise le inspirations sur lesquelles la série est basée sur leurs points forts. En ce qui concerne le fanservice, eh bien, si vous n’aimez pas le fanservice, la couverture de ce Blu-ray vous dira où le coller, car il y en a une tonne ici, principalement autour de Meg, mais il y a aussi de l’action sous les seins de Sei la conception des personnages et d’autres aussi. Et il y a un épisode sur la plage, avec tout le gâteau au fromage que tout le monde pourrait demander. Les dessins des personnages eux-mêmes sont très frappants; vous pouvez voir pourquoi de nombreuses personnes ont assisté à cette émission et pourquoi des images de la paire principale – Jo et Meg – apparaissent constamment dans les cercles d’anime.

Là où la série tombe à l’eau, cependant, c’est quand elle essaie d’être sérieuse et de traiter de sujets lourds. Les paramètres dystopiques et les westerns peuvent être une bonne configuration pour des thèmes plus sombres, mais Ange éclaté ne les gère pas du tout très bien, de l’écriture au montage. Par exemple, dans l’épisode 16, Jo affronte un cybot avec un samouraï muet, mais il y a une section où elle est «forcée» d’être témoin de certains souvenirs et en est soi-disant traumatisée. Le problème cependant est que le montage est si mauvais (et c’est à peu près ici où il est clair que l’équipe d’animation essayait d’économiser un peu de budget) que les “souvenirs” s’étirent et durent trop longtemps. Pas aidé du tout que littéralement l’épisode précédent, l’épisode de la plage, qui servait ÉGALEMENT d’épisode semi-récapitulatif, contenait de longues séquences de clips du début de la saison, qui ressemblent presque EXACTEMENT au supposé “mauvais flashback” dans l’épisode 16. Il y a aussi l’histoire de Jo, aussi peu originale soit-elle, qui ne parvient pas à retenir votre attention dans la première moitié de la série parce que la série n’est pas particulièrement intéressée à maintenir l’intrigue, et quand elle essaie d’augmenter l’importance et avoir des scènes d’expérimentation d’enfants et de gouvernements pervers, ce n’est ni excitant ni satisfaisant à découvrir. Les pires parties de Ange éclaté sont pour la plupart ennuyeux et mieux racontés ailleurs, plutôt que carrément mauvais ou insultants, vous pouvez donc toujours vous amuser avec l’action et entre ces points bas au fur et à mesure que la série avance.

15326512

Malgré son âge, l’animation tient très bien. Heureusement, il ne s’agit pas d’un haut de gamme de la séquence originale, mais d’un re-scan qui a l’air vraiment sympa sur Blu-ray (c’est une meilleure qualité d’image pour le téléchargement actuellement sur Crunchyroll, si cela vaut quelque chose). Il y a une erreur d’animation étrange dans l’épisode 20 où deux des personnages féminins ont la mauvaise couleur de cheveux, ce qui aurait dû être repris, mais c’est un beau spectacle dans l’ensemble. Comme indiqué ci-dessus, l’action et les personnages reçoivent beaucoup d’attention avec de nombreux cadres qui aident à maintenir le rythme des scènes d’action et des expressions des héros cohérents, et la 3D est même meilleure que certaines émissions modernes si vous pouvez le croire !

La note est fournie par Masara Nishidaet je suis surpris qu’ils n’aient pas fait beaucoup de travail en dehors de Ange éclatéavec seulement quelques crédits comme Fille des Enfers et Oeufs à la fraise à leur actif, car la bande son est vraiment bonne ! Le compositeur mélange des instruments traditionnels pour faire ressortir l’ambiance « western » du spectacle, avec un mélange de morceaux très synthétiseurs ; les pistes ‘Toshi Densetsu’ et ‘Shinjitsu no Kao’ en particulier ont une sensation très “jeu vidéo”, mais la confusion fonctionne. Le morceau d’ouverture accrocheur “Loosey” est l’enfant chéri de “Tank!” de Cowboy Bepop et ‘Bomb a Head’ de Tenjho Tengemélangeant à nouveau différents genres et je peux comprendre pourquoi beaucoup Ange éclaté les fans aiment toujours la piste à ce jour. Le thème de fin “Under the Sky” a une version doublée en japonais ET en anglais ; c’est assez sympa mais dans l’ensemble, assez sautable. En parlant de doublages, cet ensemble est livré avec des doublages en anglais et en japonais, mais il y a des erreurs dans les deux que je dois signaler. Dans le doublage anglais, dans le premier disque, il y a malheureusement une insulte gay mal vieillie (commençant par P) dans le premier épisode, et l’épisode 9 a des performances d’accent chinois très stéréotypées par des acteurs occidentaux… oui, c’est une écoute inconfortable. Le doublage japonais évite les deux pièges, mais dans l’OVA, ils (je suppose) font accidentellement un commentaire raciste lorsque Meg décrit un personnage noir avec une “bouche en forme de gorille”, mais le doublage anglais évite cela complètement. Soyez donc conscient lorsque vous choisissez le doublage que vous prévoyez d’utiliser lorsque vous regardez.

Le charmant nouveau Blu-ray de MVM est livré avec six cartes d’art dans une boîte rigide, et les extras sur disque incluent des commentaires audio pour plusieurs épisodes de la série, mais le troisième disque contient des interviews du personnel et des acteurs japonais, des doublages en anglais, des chansons sans texte, caractéristiques du personnage et bien d’autres. Il convient également de noter que l’OVA est sur le dernier disque, mais si vous sélectionnez “tout lire”, il ne jouera que les quatre derniers épisodes de l’émission et PAS l’OVA. Vous devez le sélectionner manuellement dans l’onglet épisodes, ennuyeux.

Ange éclaté est l’une de ces séries que j’ai ratées lors de sa sortie et j’ai toujours voulu savoir si c’était bon ou non. Maintenant que j’ai vu cette belle édition Blu-ray, je suis content de l’avoir regardée, mais je ne peux pas dire que je ferais tout mon possible pour la revoir de si tôt. Cependant, si le style ou les prémisses vous intriguent, si vous aimez les filles et les armes à feu ou si vous souhaitez simplement mettre à niveau votre copie de DVD, procurez-vous dès maintenant cette nouvelle édition Blu-ray de MVM.

Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici