- Publicité -


Depuis le lancement de l’Open Metaverse Alliance (OMA3), 50 membres se sont inscrits à l’organisation à but non lucratif, selon Sébastien Borget, co-fondateur de The Sandbox, et Sarojini McKenna, co-fondateur et PDG de Dacoco.

Borget a également donné Décrypter une mise à jour sur son expérience de métaverse “Alpha Season”.

Borget et Dacoco parlaient à une presse conférence au WebSummit à Lisbonne cette semaine sur le nouveau consortium d’entreprises du Web3 dédié à la protection de l’interopérabilité du métaverse.

- Publicité -

Les membres fondateurs du conseil d’administration Animoca Brands, Dapper Labs, Voxels, Unstoppable Domains, Sandbox, Decentraland, entre autres, étaient déjà à bord lorsque l’OMA3 a été inauguré le 1er novembre.

McKenna, qui préside le groupe de travail sur l’écosystème OMA3, a déclaré que “nous standardisons la collaboration ouverte pour les métaverses” pour garantir fondamentalement que “les utilisateurs sont au cœur de la construction de leur plate-forme et de l’application” pour contrôler leur identité, leur compte et actifs possédés.

« OMA3 produira des normes techniques, un code open source, une documentation sur les meilleures pratiques, un plaidoyer externe et une liaison avec l’écosystème pour soutenir cet objectif », a-t-elle ajouté.

L’adhésion a été ouverte aux organisations disposant de l’espace Web3 et devrait s’étendre aux particuliers et aux DAO dans un proche avenir.

Lors des questions-réponses avec la presse, Décrypter a demandé Borget sur la façon dont l’OMA3 quantifiera le succès et si les objectifs seraient objectivement mesurés via des statistiques.

“Nous quantifierons le succès de deux manières”, a répondu Borget. « Tout d’abord, le nombre d’articles techniques publiés officiellement par les membres du conseil d’administration. Deuxièmement, ajouter au marché et à l’adoption par les consommateurs.

“En fin de compte, tout se résume à ce que sera l’expérience utilisateur, et en contribuant aux normes techniques, les utilisateurs en bénéficieront de manière transparente”, a-t-il déclaré.

Mise à jour du bac à sable

Borget s’est ensuite assis avec Décrypter discuter du dénouement de Le bac à sable“Alpha Season 3” – un métaverse jouable de dix semaines vivre présentant des événements de divertissement de marques telles que Warner Music Group, The Walking Dead et Bored Ape Yacht Club, entre autres.

Après la saison des fêtes “excitante”, Borget a révélé que “d’ici le premier trimestre de l’année prochaine, nous voulons que les utilisateurs puissent publier directement sur leur terrain, ce qui signifie que Sandbox sera ouvert à tout moment avec du contenu généré par les utilisateurs”.

Il a également noté que les créateurs auront accès au «même système que nous avons mis en place avec la saison, comme les classements, les récompenses, les quêtes, etc.».

Mondes métaverses Le Sandbox et Decentraland ont fait l’objet d’une enquête sociale approfondie début octobre après que les données statistiques de DappRadar ont révélé que les mondes virtuels n’attiraient que 552 et 38 utilisateurs actifs en une seule journée – quantifiés comme des portefeuilles actifs uniques (UAW) – respectivement.

Malgré une valorisation de plusieurs milliards de dollars, l’espace métaverse reste relativement naissant par rapport au marché des objets de collection numériques, par exemple. Au moment de la publication, le quotidien UAW Les figures pour Sandbox et Decentraland étaient respectivement de 1 393 et ​​1 408.

Restez au courant des actualités cryptographiques, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception.

Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici