- Publicité -


Esprit de la ruche est le métaverse du NFT Hivearium projet, conçu comme un puzzle immense et compliqué qui peut être résolu en s’immergeant dans les œuvres et en trouvant des indices qui s’y cachent. Quiconque possède une œuvre d’art NFT possède une pièce clé pour décoder l’énigme.

Tous les acheteurs des jetons non fongibles du projet Hivearium pourront donc participer à ce jeu. Hive Mind est donc une sorte de rébus, que l’artiste Roberto Giavarini explique est un jeu inspiré du roman d’Hermann Hesse intitulé “The Glass Bead Game” de 1943.

La jouissance des œuvres d’art, sous leurs différentes formes et dans leur ensemble, conduit à la solution de l’énigme. La solution elle-même est la clé vers une plus grande énigme, toute enchâssée dans l’esprit de la Ruche.

- Publicité -

Le projet Hivearium

Hivearium est un NFT et un métaverse projet c’était l’idée d’un seul artiste, Roberto Giavarini, qui a assuré à la fois la création des œuvres virtuelles et la composition de la musique, l’écriture des textes littéraires et la conception de tous les concepts et de la forme organique du métavers Hive Mind.

Fondamentalement, au fil du temps, Hivearium déposera une grande quantité de NFT créés représentant le contenu des illustrations, qui peuvent être affichés dans le métaverse Hive Mind.

Tout collectionneur qui achète un NFT à Hivearium pourra voir son œuvre dans le métaverse HIVE MIND, de sorte qu’il fera toujours partie intégrante du projet et de la communauté et aura une visibilité pour d’éventuels achats et ventes.

La musique fait partie intégrante du projet. Giavarini a composé l’hymne de Hivearium L’HYMNE DES ABEILLES et a composé 50 pièces instrumentaleschacun une métamorphose de l’hymne initial.

Le jeu de l’Hivearium

Comme mentionné, dans Hive Mind, il y a 50 disques de musique. Bien sûr, ce n’est pas non plus un nombre aléatoire. Comme l’explique Giavarini, il y en a 50 :

« parce que tout l’esprit de la ruche est conçu en dialogue avec « Atalanta fugiens » de Michael Maier (1617), un texte alchimique ésotérique composé de 50 discours latins, 50 gravures et 50 canons musicaux. C’est un code très difficile à comprendre mais certainement éclairant.

Ici, le métavers Hive Mind dialogue pleinement avec ce qui est inscrit dans ce texte ancien, qui, à son tour, est un mystérieux chemin initiatique. Il s’agit d’art total. Hivearium est donc bien une œuvre qui dialogue avec les sommets des savoirs anciens et y ajoute les connaissances nouvelles de la physique et de la philologie.

D’un point de vue structurel, l’Esprit Ruche puise ses fondements principalement dans le « De divina Proportione » de Luca Pacioli (1509) (œuvre créée en collaboration avec Léonard de Vinci), et le monumental « Hypnerotomachia Poliphili » (1499) de Francesco Colonna.

Giavarini poursuit en expliquant :

“J’ai tout disséqué sur ces textes lors de la conception de Hive Mind. C’est pourquoi le projet a évolué vers sa forme actuelle. Nous avons le devoir de dialoguer sur un pied d’égalité avec ceux du passé qui nous ont laissé d’immenses trésors.

Les collectionneurs du projet se retrouvent ainsi en possession de fragments de savoirs anciens qui dialoguent avec le présent. De cette façon, les hodlers des œuvres NFT font partie d’un jeu immense et articulé. En échangeant des opinions et des déductions, ils peuvent tenter, en s’unissant, de résoudre l’énigme que j’ai cachée.

En effet, il convient de mentionner que il existe différentes solutions aux énigmes. Des plus accessibles à celles destinées aux personnes vouées à la recherche. Un jeu pour tout le monde. Même la combinaison des solutions des différents niveaux conduit à la solution de l’énigme finale. Tout le monde peut aider tout le monde.




Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici