- Publicité -

Bienvenue à La rampe d’accès, le bulletin d’information de Venable’s Mobilité autonome et connectée équipe. La rampe d’accès explore les développements juridiques et politiques dans le monde des véhicules autonomes, des infrastructures intelligentes et des technologies de mobilité émergentes, du Capitole au département des Transports des États-Unis et au-delà.

Ce numéro de La rampe d’accès donne un aperçu des activités liées à la mobilité à Washington et ailleurs de juillet à octobre 2022. Cette période a vu une nouvelle législation majeure du Congrès sur l’électrification et la production de micropuces, la création du Congressional Autonomous Vehicle Caucus et les nominations et confirmations d’importants dirigeants du département des Transports des États-Unis. Il y a également eu des mesures réglementaires continues sur les questions émergentes en matière de technologie des transports et un débat au niveau des États sur les questions d’automatisation du transport en commun.

Mises à jour de la Maison-Blanche et des agences fédérales

L’OSTP de la Maison Blanche publie un « Plan pour une déclaration des droits de l’IA: faire fonctionner les systèmes automatisés pour le peuple américain »

Le 4 octobre 2022, le Bureau de la politique scientifique et technologique (OSTP) de la Maison-Blanche a annoncé la publication du Plan directeur pour une déclaration des droits de l’IA: faire fonctionner les systèmes automatisés pour le peuple américain. Dans un communiqué de presse, l’OSTP a déclaré que le plan est destiné à « aider à guider la conception, le développement et le déploiement de l’intelligence artificielle et d’autres systèmes automatisés » d’une manière qui protège le public américain. Le plan énonce cinq principes directeurs :

- Publicité -
  1. Systèmes sûrs et efficaces: Vous devez être protégé contre les systèmes dangereux ou inefficaces.
  2. Protections contre la discrimination algorithmique: Vous ne devriez pas faire face à la discrimination par les algorithmes, et les systèmes devraient être utilisés et conçus de manière équitable.
  3. Confidentialité des données: Vous devriez être protégé contre les pratiques abusives en matière de données via des protections intégrées, et vous devriez avoir le pouvoir de contrôler la façon dont les données vous concernant sont utilisées.
  4. Avis et explication: Vous devez savoir qu’un système automatisé est utilisé et comprendre comment et pourquoi il contribue à des résultats qui vous touchent.
  5. Alternatives humaines, considération et solution de repli: Vous devriez pouvoir vous désinscrire, le cas échéant, et avoir accès à une personne qui peut rapidement examiner et résoudre les problèmes que vous rencontrez.

En ce qui concerne la mise en pratique des principes, le plan directeur indique que le paysage législatif et politique des véhicules automobiles montre que des règlements de sécurité rigoureux – et des mesures pour remédier aux préjudices lorsqu’ils surviennent – peuvent favoriser l’innovation dans le contexte de technologies complexes. En outre, le plan indique que la National Highway Traffic Safety Administration peut s’assurer que les véhicules sur les routes sont sûrs, sans limiter la capacité des fabricants à innover, grâce à « ses normes rigoureuses et son évaluation indépendante ».

Le département du Commerce publie de nouveaux contrôles à l’exportation sur l’informatique avancée et la fabrication de semi-conducteurs

Le 7 octobre 2022, le Bureau de l’industrie et de la sécurité (BIS) du département du Commerce, qui supervise les contrôles à l’exportation, annoncé deux nouvelles règles. Le premier règle impose des contrôles à l’exportation sur certaines puces semi-conductrices de calcul avancé, les transactions pour les utilisations finales des superordinateurs et les transactions impliquant certaines entités. Elle impose également de nouveaux contrôles sur certains articles de fabrication de semi-conducteurs et sur les transactions pour certaines utilisations finales de circuits intégrés. Le deuxième règle met à jour les règlements relatifs à la liste des entités de la BRI, en précisant qu’un « manque de coopération soutenu » de la part d’un gouvernement hôte peut entraîner l’ajout d’une entité à la liste des entités.

La BRI devrait publier des règles supplémentaires sur la surveillance des investissements américains à l’étranger et des limites à l’accès des entreprises étrangères aux données américaines. Les règles supplémentaires devraient être publiées en novembre ou décembre.

Activité du Congrès

La mise en œuvre de la Loi sur la réduction de l’inflation de 2022 comprend des possibilités de financement pour l’électrification des transports

Le 16 août 2022, le président Biden a promulgué la Loi sur la réduction de l’inflation, et les organismes de l’ensemble du gouvernement s’apprêtent maintenant à mettre en œuvre ses dispositions. Bien que la plupart des dispositions de la Loi entreront en vigueur le 31 décembre 2022, il existe des exceptions pour certaines modifications fiscales et incitatifs manufacturiers. La Loi prévoit 369 milliards de dollars en fonds pour le climat et l’énergie propreg, y compris des fonds pour l’électrification des véhicules utilitaires, les véhicules fonctionnant à l’hydrogène, l’infrastructure de recharge et la fabrication de batteries, entre autres dispositions visant à soutenir la politique en matière de climat et d’énergie propre. Les aspects notables de la loi comprennent:

Véhicules utilitaires ou utilitaires lourds à émissions faibles ou nulles

  • 1 milliard de dollars en subventions et remises pour remplacer les véhicules admissibles par des véhicules zéro émission et pour acheter, installer, exploiter et entretenir l’infrastructure nécessaire pour recharger, alimenter ou entretenir les véhicules zéro émission;
  • 3 milliards de dollars pour le service postal américain afin de convertir son parc de véhicules aux véhicules électriques
  • Un crédit d’impôt pour l’achat de véhicules commerciaux propres admissibles

Infrastructure pour véhicules à émissions faibles ou nulles

  • 3 milliards de dollars en prêts pour le rééquipement, l’agrandissement ou l’établissement d’installations de fabrication pour produire des véhicules à technologie de pointe à émissions faibles ou nulles
  • 2 milliards de dollars en subventions pour la production nationale de véhicules électriques hybrides efficaces, hybrides rechargeables, électriques rechargeables et à pile à combustible à hydrogène;
  • 5 milliards de dollars en prêts pour des projets de réoutillage, de rééquipement, de réaffectation ou de remplacement de l’infrastructure énergétique par de l’énergie électrique
  • 10 milliards de dollars en crédits d’impôt pour construire des installations de fabrication d’énergie propre qui fabriquent des véhicules électriques (y compris des véhicules légers, moyens et lourds), des éoliennes et des panneaux solaires
  • Un crédit d’impôt pour la production d’hydrogène propre
  • Un crédit d’impôt pour les propriétés de ravitaillement en carburant de remplacement

La loi comprend également un crédit d’impôt de 7 500 $ pour les particuliers qui achètent des véhicules électriques neufs et de 4 000 $ pour les particuliers qui achètent des véhicules électriques usagés.

Biden signe le CHIPS and Science Act de 2022

Le 9 août 2022, le président Biden a signé le Loi CHIPS et Science de 2022 dans la loi. La loi prévoit 52,7 milliards de dollars pour stimuler la recherche, le développement et la production de semi-conducteurs américains. Sur les 52,7 milliards de dollars, 39 milliards de dollars seront destinés aux incitations à la fabrication, dont 2 milliards de dollars pour les puces traditionnelles utilisées dans les automobiles et les systèmes de défense, 13,2 milliards de dollars en R&D et développement de la main-d’œuvre, et 500 millions de dollars pour les activités de la chaîne d’approvisionnement. Le projet de loi comprend également un crédit d’impôt à l’investissement de 25 % pour les dépenses en capital liées à la fabrication de semi-conducteurs et d’équipements connexes. En septembre, la Maison-Blanche a annoncé de nouveaux rôles de direction pour les nouveaux bureaux de CHIPS for America. Ces bureaux seront logés au sein de la Maison Blanche et du Département du commerce. Les dirigeants de ces bureaux seront responsables de la mise en œuvre du financement prévu par la loi.

Les représentants annoncent un nouveau caucus de la Chambre sur les véhicules autonomes

Le 8 août 2022, les représentants Debbie Dingell (D-MI) et Bob Latta (R-OH) annoncé le lancement du caucus bipartite du Congrès sur les véhicules autonomes, suivi d’un événement de lancement officiel le 21 septembre. Le but du caucus est d’éduquer les membres du Congrès et le personnel du Congrès sur les technologies des véhicules autonomes (VA). Dans un communiqué de presse, le représentant Dingell a noté que pour que les États-Unis restent à la pointe de l’innovation, de la fabrication et de la sécurité, « nous devons nous assurer que notre pays engage toutes les parties prenantes, fait des investissements audacieux et travaille de l’autre côté de l’allée pour obtenir les politiques nécessaires pour soutenir le déploiement sûr des véhicules autonomes ». Le représentant Latta a ajouté que « les véhicules autonomes sont la prochaine étape en avant » dans la technologie innovante des véhicules. Le représentant Latta a déjà présenté un projet de loi à la Chambre concernant les véhicules autonomes, notamment H.R. 3711, la « SELF DRIVE Act ».

Le projet de loi visant à établir un programme de subventions pour l’infrastructure des drones est adopté par la Chambre et présenté au Sénat

Le sénateur Jacky Rosen (D-NV) présente 4744, la « Drone Infrastructure Inspection Grant Act », le 2 août 2022, qui ordonnerait au secrétaire aux Transports d’établir au sein du département des Transports des États-Unis un programme de subventions pour l’inspection des infrastructures de drones et un programme de subventions pour l’éducation et la formation des drones. Le projet de loi mettrait à disposition 100 millions de dollars de subventions pour les gouvernements locaux afin d’utiliser des drones pour inspecter les infrastructures et aider à réduire l’arriéré d’inspection du pays, avec 100 millions de dollars supplémentaires disponibles pour le programme de formation aux drones. Chaque programme recevrait 50 millions de dollars en crédits pour 2023, et 50 millions de dollars supplémentaires seraient disponibles en 2024. Le projet de loi a été renvoyé au Comité sénatorial du commerce, des sciences et des transports le 8 août. Un Projet de loi connexe adopté par la Chambre des représentants le 13 septembre 2022.

Mises en candidature et audiences
  • Le Sénat confirme Robin Hutcheson sera administrateur de la Federal Motor Carrier Safety Administration (FMCSA). Mme Hutcheson a été confirmée par le Sénat le 22 septembre 2022, après une nomination le 8 juin. audition devant le Comité sénatorial du commerce, des sciences et des transports. Mme Hutcheson avait précédemment occupé le poste d’administratrice adjointe de la FMCSA et occupait le poste d’administratrice par intérim depuis sa nomination par le secrétaire aux Transports Pete Buttigieg en janvier 2022. La FMCSA n’avait pas d’administrateur confirmé par le Sénat depuis octobre 2019.
  • Le Sénat confirme le Dr Arati Prahbakar au poste de directeur du Bureau de la politique scientifique et technologique (OSTP) de la Maison-Blanche. Le Dr Prabhakar a été confirmé par le Sénat le 22 septembre 2022, à la suite d’une nomination le 20 juillet audition devant le Comité sénatorial du commerce, des sciences et des transports. Au cours de cette audience, Mme Prabhakar a répondu à une question du sénateur Gary Peters (D-MI), affirmant qu’elle travaillerait avec lui pour promouvoir la sécurité des essais et du déploiement de véhicules autonomes aux États-Unis.
  • Le Comité sénatorial de l’environnement et des travaux publics tient une audience pour examiner la nomination de Shailen P. Bhatt au poste d’administrateur de la Federal Highway Administration (FHWA). Au cours du 14 septembre 2022 audition, les sénateurs ont posé à M. Bhatt des questions sur la mise en œuvre de la Loi sur les investissements et les emplois dans l’infrastructure, les défis liés au déploiement généralisé des véhicules électriques, les possibilités d’utilisation de technologies novatrices dans les infrastructures, la façon de régler les problèmes d’équité et de changements climatiques, et le stationnement des camions. Auparavant, M. Bhatt a été PDG de l’Intelligent Transportation Society of America, directeur exécutif du département des Transports du Colorado, secrétaire du cabinet du ministère des Transports du Delaware et administrateur associé des politiques et des affaires gouvernementales pour la FHWA.

Activité du département des Transports des États-Unis

La FMCSA propose une nouvelle collecte d’informations sur l’interaction du conducteur avec les systèmes de conduite automatisée

Le 21 septembre 2022, la Federal Motor Carrier Safety Administration (FMCSA) a publié un avis et une demande de commentaires sur une proposition Collecte d’informations, Facteurs humains dans les systèmes de conduite automatisée des véhicules utilitaires. La FMCSA cherche à évaluer comment les conducteurs de véhicules utilitaires (VMC) interagissent avec les véhicules utilitaires équipés d’un système avancé d’aide à la conduite (ADAS) de niveau 2 et d’un système de conduite automatisée (ADS) de niveau 3. L’étude examinera l’effet de l’engagement dans des tâches secondaires non liées à la conduite, du transfert de contrôle et de la formation sur le comportement du conducteur dans les véhicules utilitaires équipés d’ADAS et d’ADS. Les commentaires sur la collecte de renseignements proposée doivent être soumis au plus tard le 21 novembre 2022.

La FHWA propose une dérogation Buy America pour les chargeurs d’acier, de fer et de véhicules électriques

La Federal Highway Administration (FHWA) a proposé supprimer les exigences en vertu des dispositions Build America, Buy America de la Loi sur l’investissement et l’emploi dans les infrastructures. Ces dispositions, telles qu’elles s’appliquent aux projets financés par la FHWA, exigent que tout l’acier et le fer qui sont incorporés de façon permanente dans un projet soient produits aux États-Unis, à moins qu’une dérogation ne soit accordée. Cette disposition s’appliquerait également aux bornes de recharge de véhicules électriques déployées dans le cadre du Programme de formule de l’infrastructure nationale pour les véhicules électriques (NEVI). Au 31 octobre 2022, la FHWA a examiné les commentaires sur la proposition.

La NHTSA publie des estimations des décès sur les routes pour le premier semestre de 2022

Le 19 septembre 2022, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a publié données estimant que 20 175 personnes sont mortes dans des accidents de la route de janvier à juin 2022. Ce chiffre représente le plus grand nombre de décès au cours du premier semestre de l’année depuis 2006. Cependant, la NHTSA estime également que le deuxième trimestre de 2022 représente la première baisse du nombre de décès après sept trimestres consécutifs d’augmentation du nombre de décès, à compter du T3 2020. On estime également que le taux de mortalité par véhicule-kilomètre parcouru (VMT) a également diminué pour le premier semestre de 2022, passant de 1,30 pour 100 millions de VMT au premier semestre de 2021 à 1,27 décès par 100 millions de VMT. Au niveau régional, la NHTSA estime que 5 des 10 régions définies par la NHTSA ont connu une augmentation du nombre de décès, tandis que 2 des 10 régions ont connu une augmentation du taux de mortalité par VMT. Vingt-neuf États devraient également avoir connu une augmentation du nombre de décès.

Ces chiffres arrivent un mois après que la NHTSA a publié le Estimations préliminaires pour les accidents de la route au T1 2022. Ces statistiques ont montré qu’il y avait eu environ 9 650 décès sur les routes au T1 2022, soit une augmentation de 7 % des décès estimés par rapport au même trimestre en 2021 (8 935) et le plus grand nombre de décès au T1 depuis 2002. S’exprimant lors d’un événement pour le lancement de la NHTSA Conduisez sobre ou faites-vous arrêter pendant la fête du Travail , l’administrateur de la NHTSA de l’époque, Cliff, a noté que même si la NHTSA n’avait pas encore ventilé les données par cause, on estime qu’environ un tiers des décès étaient dus à la conduite avec facultés affaiblies.

La NHTSA envoie une lettre à Tesla dans le cadre de l’enquête en cours

Le 18 août 2022, le Bureau d’enquête sur les défauts (ODI) de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a envoyé un lettre à Tesla pour obtenir plus d’informations de la société sur le rôle que jouent les caméras de cabine des véhicules Tesla dans l’application de l’engagement et de l’attention du conducteur. ODI a également demandé à Tesla d’expliquer les décisions de conception derrière l’application de l’engagement du conducteur par l’entreprise, telles que toute justification du temps pendant lequel un conducteur est autorisé à avoir les mains hors du volant avant de recevoir une alerte. La NHTSA mène une enquête sur les véhicules Tesla équipés du système avancé d’aide à la conduite que la société appelle « pilote automatique ». En juin 2022, la NHTSA a mis à niveau cette sonde initiale vers une analyse technique et a augmenté le nombre de véhicules en question à 830 000.

La FHWA publie une réglementation sur la rétroréflectivité des chaussées

Le 5 août 2022, la Federal Highway Administration (FHWA) a publié une version finale règle Mise à jour du Manuel sur les dispositifs uniformes de contrôle de la circulation (MUTCD) Fournir des normes, des lignes directrices, des options et des renseignements à l’appui maintenant des niveaux minimaux de rétroréflectivité pour le marquage des chaussées. Bien que les niveaux minimaux soient basés sur les besoins des conducteurs, l’amélioration des marquages renforcera également la capacité de l’infrastructure à fonctionner avec des systèmes avancés d’aide à la conduite et des systèmes de conduite automatisée. La règle est entrée en vigueur le 6 septembre.

Les États soumettent des plans pour le programme national d’infrastructure des véhicules électriques (NEVI), et la FHWA décrit le financement du programme NEVI pour 2023

Établi en vertu de la Loi sur les investissements et les emplois dans les infrastructures (IIJA), le programme de formule nationale pour les infrastructures de véhicules électriques (NEVI) fournit un financement de 5 milliards de dollars sur cinq ans pour soutenir le déploiement par les États d’infrastructures de recharge de véhicules électriques. Les États devaient soumettre leurs plans avant le 1er août pour pouvoir recevoir un financement dans le cadre du programme de formule NEVI, les 50 États, ainsi que le District de Columbia et Porto Rico, recevant l’approbation de la Federal Highway Administration (FHWA) pour leurs plans avant le 27 septembre 2022. Les États étaient tenus de décrire dans leurs plans comment ils avaient l’intention de distribuer les fonds. Les plans sont accessibles au public et peuvent être consultés sur le centre de données sur les carburants alternatifs du ministère de l’Énergie. site internet.

Le 12 octobre, la FHWA a débloqué 60 milliards de dollars au cours de l’exercice 2023 pour 12 programmes relevant de sa compétence, y compris le programme NEVI. L’IIJA a alloué 9 454 400 000 $ du Fonds général pour les programmes d’infrastructure routière pour l’exercice 2023, dont 1 000 000 000 $ sont réservés au programme NEVI. Un remarquer de la FHWA détaille la répartition pour le programme, y compris 100 000 000 $ de fonds alloués pour des subventions aux États ou aux localités qui ont besoin d’une aide supplémentaire pour déployer stratégiquement une infrastructure de recharge de véhicules électriques.

Ford et GM soumettent des demandes d’exemptions temporaires à la FMVSS

Le 21 juillet 2022, la Ford Motor Company (Ford) et la General Motors Company (GM) ont toutes deux soumis des pétitions à la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) pour obtenir des exemptions temporaires aux normes fédérales de sécurité des véhicules automobiles (FMVSS). Si elles sont approuvées, ces pétitions permettraient aux constructeurs de déployer sur la voie publique certains véhicules qui ne sont pas conformes à toutes les FMVSS existantes. Dans le cadre du processus d’approbation, la NHTSA doit déterminer que l’exemption est conforme à l’intérêt public et aux objectifs de la Loi sur la sécurité automobile avant de décider d’accorder ou non une exemption. Il n’y a pas de date prévue à laquelle la NHTSA décidera d’accorder ou non les exemptions Ford et GM.

  • Ford est Pétitions pour une exemption temporaire de deux ans de l’application 7 FMVSS pour le déploiement et l’utilisation contrôlés d’un véhicule fabriqué pour fonctionner à la fois en « mode véhicule automatisé » et en « mode conducteur manuel » assisté par l’homme, sur des routes éprouvées et testées dans des conditions météorologiques appropriées. Si l’exemption est accordée, Ford ne produira pas plus de 2 500 véhicules pour chaque période de 12 mois couverte par l’exemption.
  • GM est Pétitions pour une exemption temporaire pour son véhicule « Cruise Origin », un véhicule de tourisme équipé d’un système de conduite automatisée de niveau 4. GM déclare que sa filiale à participation majoritaire, Cruise, conservera « la propriété et le contrôle continus » des véhicules Origin produits en vertu de cette exemption. GM demande une exemption de 6 FMVSS et demande une exemption de deux ans pour fabriquer et déployer dans le commerce interétatique pas plus de 2 500 véhicules pour chaque période de 12 mois couverte par l’exemption.

Le département des Transports des États-Unis annonce la création du Transforming Transportation Advisory Committee

Le 20 juillet 2022, le département des Transports des États-Unis (DOT) a publié un remarquer dans l’ Registre fédéral établir le Comité consultatif sur la transformation des transports (CCTT); solliciter des candidatures pour les membres du Comité. Le Comité jouera un rôle consultatif et aura pour but de fournir des conseils et des recommandations au secrétaire aux Transports sur les besoins, les objectifs, les plans et les approches en matière d’innovation en matière de transport multimodal. Le TTAC se réunira environ deux fois par année et relèvera du secrétaire par l’intermédiaire du sous-secrétaire à la politique des transports, le conseiller principal du ministère des Transports pour l’innovation agissant à titre d’agent fédéral désigné pour le Comité. Le Comité est créé pour une période initiale de deux ans, avec possibilité de renouvellement. Un président et un vice-président seront nommés par le secrétaire parmi les membres du Comité, le président ayant un mandat non renouvelable de deux ans. Le comité de 25 membres sera composé de « défenseurs de la sécurité, d’experts du milieu universitaire, de représentants du monde organisé, d’experts techniques (p. ex., automatisation, données, protection de la vie privée, cybersécurité) et de représentants de l’industrie ». Les membres comprendront un équilibre de personnes ayant une expérience vécue et une connaissance des besoins des groupes sous-représentés, ainsi que des experts techniques. Au 31 octobre 2022, le ministère des Transports n’avait pas encore annoncé la composition du comité.

La NHTSA publie un avis public et une demande d’approbation d’une collecte d’informations sur les systèmes de conduite de niveau 2

Le 20 juillet 2022, la National Highway Safety Administration (NHTSA) a publié une demande de commentaires sur une demande d’approbation d’un Collecte d’informations de 180 conducteurs titulaires d’un permis de conduire de différents âges pour une étude de recherche sur les interactions des conducteurs avec les systèmes de niveau 2 (L2) qui peuvent fournir un contrôle longitudinal (régulateur de vitesse adaptatif) et latéral (centrage de voie) du véhicule. La collecte d’informations proposée intervient alors que la NHTSA craint que les conducteurs ne se fient trop aux systèmes L2 et adoptent des comportements à risque, tels que la conduite distraite, somnolente ou sous l’influence de l’alcool ou de drogues. La NHTSA cherche à en savoir plus sur la façon dont les conducteurs adultes plus âgés et jeunes utilisent ces systèmes, afin de mieux cibler les contre-mesures comportementales telles que les communications et la formation pour s’assurer que les conducteurs utilisent les systèmes en toute sécurité. Au 31 octobre 2022, la NHTSA était en train d’examiner les commentaires sur la proposition.

La NHTSA publie une règle finale sur les normes fédérales de sécurité des véhicules automobiles pour les protections contre les chocs arrière et la protection contre les chocs arrière

Le 15 juillet 2022, la National Highway Safety Administration (NHTSA) a publié une règle finale mettant à jour les normes fédérales de sécurité des véhicules automobiles pour les protections arrière et la protection contre les chocs arrière pour les remorques et les semi-remorques. Le règle améliore les normes de sécurité de la NHTSA concernant la protection arrière contre l’encastrement en cas de collision de véhicules de tourisme contre des remorques et des semi-remorques en adoptant des exigences semblables aux normes canadiennes pour les dispositifs de protection arrière. Les normes mises à jour exigeront que les dispositifs de protection arrière fournissent une résistance et une absorption d’énergie suffisantes pour protéger les occupants des voitures de tourisme compactes et sous-compactes qui heurtent l’arrière des remorques à 35 milles à l’heure. La règle entrera en vigueur le 11 janvier 2023.

Le 25 août 2022, Advocates for Highway and Auto Safety, la Truck Safety Coalition, Citizens for Reliable and Safe Highways et Parents Against Tired Truckers ont déposé un Pétition en révision de la règle. La pétition indique que la règle finale ne répond pas aux exigences légales établies par la Loi sur l’investissement et l’emploi dans les infrastructures parce que la règle finale n’exige pas que les gardes empêchent les collisions d’encastrement lors d’une collision de chevauchement de 30%. Au 31 octobre 2022, la NHTSA n’avait pas répondu à la pétition.

Programmes fédéraux ouverts de subventions pour le transport et autres possibilités de financement
  • Le département des Transports des États-Unis publie un avis de possibilité de financement (NOFO) pour le renforcement de la mobilité et le programme de subventions Revolutionizing Transportation (SMART). Le NOFO a été publié le 23 septembre 2022. Le programme de subventions SMART, autorisé en vertu de la Loi sur les investissements et les emplois dans l’infrastructure, fournit 100 millions de dollars par année pour mener des projets de démonstration axés sur des technologies et des systèmes de pointe pour les villes intelligentes ou les collectivités afin d’améliorer l’efficacité et la sécurité des transports. Les demandes doivent être soumises au plus tard le 18 novembre 2022.
  • La Federal Highway Administration publie un avis de possibilité de financement (NOFO) dans le cadre du Programme de déploiement des technologies de transport avancées et de la mobilité innovante. Cette possibilité de financement accordera des subventions pour le déploiement, l’installation et l’exploitation de technologies de transport de pointe afin d’améliorer la sécurité, la mobilité, l’efficacité, le rendement du réseau, la connectivité intermodale et le rendement du capital investi dans l’infrastructure. Le NOFO a été publié le 19 septembre 2022 et les demandes doivent être soumises au plus tard le 18 novembre 2022.
  • La Federal Railroad Administration publie un avis de possibilité de financement (NOFO) dans le cadre du Consolidated Rail Infrastructure and Safety Improvements Program. Ce programme vise à investir dans une gamme de projets visant à améliorer la sécurité, l’efficacité et la fiabilité des chemins de fer; réduire la congestion aux goulots d’étranglement interurbains de transport ferroviaire de passagers et de marchandises afin de favoriser une gestion plus efficace des déplacements et des marchandises; améliorer les connexions multimodales; et mener à la création ou à l’amélioration substantielle de corridors de transport ferroviaire voyageurs interurbains. Le NOFO a été publié le 2 septembre 2022 et les demandes doivent être soumises au plus tard le 1er décembre 2022.
  • La Federal Transit Administration publie un avis de possibilité de financement pour de nouveaux projets de démonstration d’aide à la conduite et d’automatisation. Le NOFO pour le programme de démonstration des systèmes avancés d’aide à la conduite pour les autobus urbains et de démonstration de l’entretien automatisé des autobus urbains et de l’exploitation de triage a été publié le 22 septembre 2022. Le programme offre jusqu’à 6,5 millions de dollars en financement pour des projets qui démontrent des technologies d’automatisation des autobus urbains dans des contextes réels. Les demandes doivent être soumises au plus tard le 21 novembre 2022.

Autres activités de l’Agence fédérale

La FCC et la NTIA signent un protocole d’accord actualisé sur la gestion du spectre

Annoncée en août 2022, la mise à jour Protocole d’entente (PE) signé par Jessica Rosenworcel, présidente de la Federal Communications Commission, et Alan Davidson, administrateur de l’Administration nationale des télécommunications et de l’information, vise à renforcer la coopération et la collaboration entre les agences et à promouvoir une approche pangouvernementale de l’utilisation et de la gestion du spectre électromagnétique. Le nouveau cadre de gestion du spectre entre les deux organismes sera axé sur : 1) une planification officielle de haut niveau; 2) une perspective à plus long terme du spectre; 3) une meilleure coordination; 4) amélioration de la transparence et du partage des données; et (5) un meilleur règlement des différends. Le PE mis à jour fait partie du Initiative de coordination du spectre, qui a été annoncé pour la première fois le 15 février 2022.

Activité de l’État

Le gouverneur Newsom oppose son veto à AB-2441, qui aurait obligé les districts de transport en commun à négocier avec les travailleurs avant de déployer des technologies automatisées

Le 29 septembre 2022, le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a opposé son veto AB 2441, un projet de loi qui aurait exigé que les sociétés de transport en commun avisent les représentants des employés au moins 12 mois avant d’entamer un processus d’approvisionnement ou prévoient déployer toute « technologie de véhicule de transport en commun autonome » pour les services de transport en commun. Dans son message de veto, le gouverneur Newsom s’est dit préoccupé par le fait que le projet de loi comprenait une terminologie ambiguë et nécessitait une portée plus clairement définie.

* Les auteurs tiennent à remercier Tess Brennan, analyste de la mobilité autonome et connectée au bureau de Venable à Washington, DC, pour son aide dans la rédaction de ce bulletin.

Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici