Poursuite contre le piratage

En novembre 2009, l’Australien James Burt, 24 ans, a acheté un exemplaire de Nouveau Super Mario Bros. Wii plusieurs jours avant sa sortie, car le magasin l’avait par erreur mis en vente tôt, et avait déchiré et téléchargé le disque du jeu en ligne. Nintendo a arrêté le jeu et a poursuivi Burt peu de temps après, l’accusant de violer les lois sur les droits d’auteur et de priver Nintendo de ventes potentielles. L’affaire a finalement été réglée en janvier 2010, Burt recevant une amende de 1,3 million de dollars australiens à titre de compensation pour la perte de ventes, ainsi qu’une amende supplémentaire de 100000 dollars australiens dans le cadre de l’amende légale de Nintendo.[65] Burt a également été contraint de divulguer l’emplacement de tous ses ordinateurs et périphériques de stockage électroniques, ainsi que de donner accès à ses comptes de messagerie électronique, de réseautage social et de site Web.[66] Nintendo d’Australie La directrice générale Rose Lappin a qualifié l’incident de “problème mondial”, notant que des milliers d’exemplaires du jeu avaient été téléchargés à travers le monde avant qu’il ne soit retiré. Burt a ensuite commenté l’incident, qualifiant ses actions de «très stupides» et affirmant que les répercussions du crime étaient quelque chose qu’il aurait à gérer pour le reste de sa vie.

Leave a Reply