Domicile > Anti-piratage > DMCA >

Les pages d’accueil de plusieurs organisations légitimes, notamment Live Nation Asia et Living Map, ont été supprimées des résultats de recherche Google. C’est le résultat d’un avis de retrait DMCA extrêmement imprudent qui visait également la NASA, la BBC et le gouvernement britannique.

Au cours des dernières années, les titulaires de droits d’auteur ont demandé à Google de supprimer des milliards de liens vers du contenu prétendument piraté.

La plupart de ces avis DMCA sont assez précis, mais parfois des erreurs sont également commises, ce qui peut causer de graves dommages.

Cette semaine, notre attention a été attirée par une demande déposée par RightsHero au nom de la société Vuclip Middle East, qui propose des divertissements à la demande aux marchés émergents.

L’avis DMCA identifie plus de 7 000 URL qui enfreindraient les droits d’auteur de plusieurs films, y compris la série des Émirats arabes unis عود حي, qui se traduit par «Live Oud».

Erreur après erreur

Quand nous avons regardé de plus près, nous avons vite remarqué que l’avis de retrait n’est rien de moins qu’un naufrage de train qui implique des noms de premier plan.

Par exemple, les pages de diffusion en direct et multimédia de la NASA sont ciblées. Il en va de même pour le site de diffusion en direct d’Al Jazeera, ainsi que pour la page de la BBC qui permet aux gens de diffuser Radio One.

NASA vers le bas

Aucune de ces pages n’enfreint. En fait, la seule chose qui les lie à la série «Live Oud» est le mot «live», qui revient également dans d’autres URL signalées.

BBC et autres démontages

En fait, l’avis de retrait est rempli de ces erreurs «en direct». Il répertorie une page du gouvernement britannique qui donne des conseils sur vivant en Autriche, une page où Apple fournit des informations sur Live Photos et l’entrée ‘Live’ dans le dictionnaire Cambridge.

Nous pouvons continuer pendant un moment, mais le point est clair. Cet avis DMCA n’aurait jamais dû être envoyé. La bonne nouvelle est que Google a détecté toutes les erreurs que nous avons signalées ci-dessus. Cela signifie qu’ils n’ont pas été supprimés des résultats de recherche.

Pages d’accueil supprimées

Malheureusement, tous les sites ciblés n’ont pas été aussi chanceux. Nous avons repéré plusieurs sites Web légitimes dont la page d’accueil a été supprimée de Google simplement parce qu’ils font référence d’une manière ou d’une autre au mot «en direct» ou «vivant».

Cela comprend la page d’accueil de Live Nation Asie, les Architecture vivante site Web, ainsi que la page d’accueil de l’entreprise technologique britannique Carte vivante.

démolitions vivantes

Tous ont été purgés de Google, ce qui affiche le message suivant en bas des résultats de la recherche. “En réponse à une réclamation que nous avons reçue en vertu de la loi américaine Digital Millennium Copyright Act, nous avons supprimé 12 résultat (s) de cette page.”

supprimé

Il va sans dire que ce sont toutes des erreurs évidentes qui auraient dû être évitées s’il y avait eu un oubli humain. Cela montre également à quel point il peut être risqué de s’appuyer sur des «filtres automatisés» et des «robots de retrait».

Leave a Reply