- Publicité -


Les derniers décès au Bengale occidental sont survenus quelques jours après que 11 personnes ont également été tuées dans l’État alors que le torrent d’eau a emporté des maisons et déclenché des glissements de terrain.

Les inondations et les glissements de terrain sont courants pendant la dangereuse saison des moussons en Inde, de juin à septembre, et provoquent des ravages généralisés.

- Publicité -

Les averses annuelles ont été aggravées par le changement climatique, selon les experts.

Deux rives du fleuve ont été percées et des inondations ont touché au moins un demi-million de personnes dans six districts du Bengale occidental au cours des deux derniers jours, a déclaré à l’AFP le ministre de la gestion des catastrophes de l’Etat, Javed Ahmed Khan.

Cinq des 16 personnes tuées ont été emportées par les inondations et les autres sont mortes lorsque leurs maisons en terre se sont effondrées, ont indiqué des responsables.

Des dizaines de personnes ont été arrachées du toit d’un bâtiment submergé par des hélicoptères militaires, dont une femme de 100 ans et un bébé de neuf mois, a ajouté Khan.

Les habitants paniqués ont dû fuir vers un terrain plus élevé après que l’eau d’un barrage voisin a été libérée, provoquant des inondations soudaines.

“Nous craignons que des dizaines de personnes ne soient toujours bloquées. Les hélicoptères de l’armée de l’air indienne et le personnel de gestion des catastrophes luttent pour les secourir”, a-t-il ajouté.

Le villageois Samir Nandi, 65 ans, a déclaré qu’il n’avait “jamais été témoin d’une telle inondation”.

“Beaucoup de gens dans (mon) village se sont réfugiés sur le toit des bâtiments et ils attendent d’être secourus.”

Les autorités ont mis en place plus de 40 centres de secours pour les personnes déplacées dans les districts touchés par les inondations, a déclaré Harekrishna Dribedi, haut responsable de l’État.

La mousson de cette année, qui avait déjà inondé la côte ouest, a coûté la vie à au moins 250 personnes jusqu’à présent.

Le mois dernier, au moins 200 personnes sont mortes dans l’État occidental du Maharashtra après que des glissements de terrain ont envoyé des torrents de boue dans les villages.

Les États du nord de l’Himalaya, dont l’Uttarakhand et l’Himachal Pradesh, ont également signalé plusieurs décès.

Rate this post
Avatar
Violette Laurent est une blogueuse tech nantaise diplômée en communication de masse et douée pour l'écriture. Elle est la rédactrice en chef de fr.techtribune.net. Les sujets de prédilection de Violette sont la technologie et la cryptographie. Elle est également une grande fan d'Anime et de Manga.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici