Fsuite Expérimentateur, son biopic agile de 2015 du célèbre psychologue social Stanley Milgram, le scénariste / réalisateur Michael Almereyda adopte une approche tout aussi légère et idiosyncratique à un autre excentrique incompris. L’histoire de l’inventeur serbo-américain Nikola Tesla (1856-1943) est racontée avec ironie par la philanthrope Anne (fille de JP) Morgan (Eve Hewson), qui est équipée d’un ordinateur portable et nous encourage à Google les personnages principaux de l’histoire . Il comprend un duel de glace avec Thomas Edison, des scènes dans lesquelles Tesla (Ethan Hawke) vacille sur des patins à roulettes et une séquence dans laquelle il interprète une version karaoké étranglée de Tears for Fears ‘Everybody Wants to Rule the World.

En fait, il y a peu de preuves que Morgan faisait partie de la vie de Tesla, mais ce n’est qu’une des nombreuses couches d’artifice qui garnissent ce portrait créatif. L’artifice n’est cependant pas de mauvaise foi – des scènes de fiction sont signalées («Cette réunion n’a jamais eu lieu», dit Morgan); l’utilisation de peintures de fond et de décors clairsemés évoquent la narration stylisée et archi de Lars von Trier Dogville. Cela ne déclenchera pas pour tout le monde, mais je l’ai trouvé intriguant et inattendu.

En téléchargement numérique à partir du 21 septembre

Regardez une bande-annonce de Tesla

.

Leave a Reply