Dans l’après-midi du 12, le ministère de la Science et des TIC a tenu une «Audition publique sur le décret d’application de la loi nationale sur l’innovation en R&D» au Centre coréen des sciences et de la technologie à Gangnam-gu, Séoul. (Fourni par le ministère des Sciences et des TIC) 2020.08.12 / Actualités 1

L’opinion a été émise que le «décret d’application de la loi nationale sur l’innovation en matière de R&D», qui entrera en vigueur à partir de l’année prochaine, doit être complété en tenant compte des entreprises privées de R&D.

Le ministère de la Science et de la Technologie et de l’Information et de la Communication a tenu une «Audition publique sur le décret d’application de la loi nationale sur l’innovation en matière de R&D» au Centre coréen des sciences et de la technologie à Gangnam-gu, Séoul.

Après que le siège de l’innovation a annoncé le projet de décret d’application, plus de 100 avis ont été recueillis via les canaux sur place et en ligne des instituts de recherche financés par le gouvernement, des universités et des instituts de recherche spécialisés. Lors de l’audition publique, les principaux avis recueillis à ce jour et les orientations pour un examen futur par le ministère de la Science et des TIC ont été partagés.

Le décret d’application actuel stipule que les institutions de recherche et de développement sont des sociétés telles que des universités, des dons et des entreprises. À cet égard, il a été estimé que les petites et moyennes entreprises et les propriétaires d’entreprises individuels qui ont un numéro d’enregistrement, mais pas les sociétés, devraient être inclus dans les institutions de recherche et de développement.

“Il est nécessaire de soutenir les start-ups initiales, mais il est irrationnel de ne pas donner à ces personnes les qualifications nécessaires pour participer à la R&D”, a déclaré Yoon Kyung-sook, responsable de la Division de la stratégie scientifique et technologique, en charge de la présentation.

Choi Ji-seon de Ro & Science, qui a participé à une table ronde, a déclaré: “Il est nécessaire de renforcer le contenu du décret d’application pour les petites mais fortes entreprises de R&D privées. (Lors de l’audience publique d’aujourd’hui), il a été dit qu’il sera révisé pour inclure les propriétaires d’entreprises privées, mais c’est souhaitable.” Je pense que c’était organisé autour de cet institut public de recherche. Par exemple, plus les petites entreprises privées de R&D sont, plus le fardeau du règlement est lourd, etc. Il est nécessaire de revoir cette partie. “

Yoon a répondu: “Parce que la R&D gouvernementale est opérée principalement par des instituts de recherche publics et que les réglementations actuelles ont été développées autour des institutions publiques, il y a un point qui est structuré. Nous renforcerons l’aspect corporatif à l’avenir.”

En outre, le ministère des Sciences et des TIC a déclaré qu’il examinait positivement les opinions telles que “l’amélioration des éléments d’exécution des fonds de recherche” et “le maintien des instituts de recherche mandatés” centrés sur les instituts de recherche financés par le gouvernement.

L’audience publique a réuni divers intervenants du secteur des sciences et de la technologie, y compris des instituts de recherche financés par le gouvernement, des organismes de politique scientifique et technologique, des responsables universitaires et des syndicats de recherche publique. L’audience publique, qui n’a reçu que du personnel pré-enregistré pour la mise en quarantaine, a été diffusée en direct sur YouTube.

Le ministère de la Science et des TIC prévoit de recueillir des avis supplémentaires d’ici le 21, y compris les questions abordées lors de cette audition publique, de réfléchir à l’ordonnance d’application et de mener des consultations avec les ministères concernés. L’ordonnance d’application est finalisée par un examen réglementaire, un examen juridique et une réunion du conseil d’État.

Lors de l’audition publique du décret d’application de la loi nationale sur l’innovation en matière de R&D, Kim Seong-soo, chef du siège de l’innovation scientifique et technologique du ministère des Sciences, des TIC et des TIC, salue. (Fourni par le Ministère des Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication) 2020.08.12 / Actualités 1

Le directeur du siège de l’innovation scientifique et technologique, Kim Seong-su, a déclaré: “Le décret d’application proposé est un projet de discussion sur le domaine de la recherche, les organisations et les ministères concernés. Nous allons essayer de rendre la meilleure alternative acceptable sur le terrain en synthétisant les opinions.” «J’améliorerai la situation où je consacre mon temps et mes efforts et créerai une base pour la recherche créative.»

[email protected]



Leave a Reply