Au-delà des missions de défense et de renseignement, la technologie du projet pourrait offrir une meilleure protection aux agences impliquées dans la sécurité intérieure, la lutte contre les maladies, la politique monétaire, la traite des êtres humains et les activités de lutte contre la drogue. STC, dont le siège est désormais situé sur le Water Campus à Baton Rouge, conservera 30 employés existants et créera 10 nouveaux emplois dans le cadre du contrat Naval Research Laboratory, avec des travaux à STC et à Port Fourchon. LED estime que le projet entraînera la création de 13 nouveaux emplois indirects supplémentaires, pour un total de 23 nouveaux emplois.

.

Leave a Reply