- Publicité -


Qu’est-ce qui vient juste de se passer? Microsoft a confirmé qu’il ne retirerait pas la série Call of Duty de la PlayStation si son acquisition d’Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars recevait le feu vert des régulateurs. L’avenir de la franchise FPS a été une source d’inquiétude pour les propriétaires de PlayStation qui craignaient que Microsoft n’en fasse une exclusivité Xbox/PC, mais c’est l’engagement le plus clair que Microsoft ait pris pour que la série reste sur les machines de Sony.

Dans une nouvelle interview en podcast avec Justine et Jenna Ezarik sur Same Brain, les YouTubers ont interrogé le patron de Xbox, Phil Spencer, sur l’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft et si cela pourrait signifier que certains jeux ne seraient plus disponibles sur PlayStation.

“Nous ne prenons pas Call of Duty de PlayStation. Je sais que ce n’est pas exactement ce que vous avez demandé, mais juste aimer frapper celui-là dans le nez, ce n’est pas notre intention”, a déclaré Spencer. “Notre intention n’est pas de faire cela, et tant qu’il y a une PlayStation à expédier, notre intention est de continuer à expédier Call of Duty sur PlayStation, similaire à ce que nous avons fait avec Minecraft depuis que nous ‘ j’ai possédé ça.”

- Publicité -

“Nous avons élargi les endroits où les gens peuvent jouer à Minecraft, nous n’avons pas réduit les endroits, et ça a été bien. Cela a été bien pour la communauté Minecraft – mon avis – et je veux faire la même chose en réfléchissant à l’endroit où Call of Duty peut durer des années.”

Spencer a fait allusion la semaine dernière à la conférence technologique du Wall Street Journal (via Le bord) qu’il est prévu d’amener Call of Duty sur la Nintendo Switch et de le garder disponible sur d’autres plates-formes, tout comme Microsoft l’a fait avec Minecraft.

Plus tôt cette année, Spencer a déclaré que Microsoft s’était engagé à maintenir Call of Duty sur PlayStation pendant plusieurs années au-delà de l’accord actuel entre Sony et Activision, qui couvre les deux prochaines versions de la série après le lancement récent de Modern Warfare II. Le PDG de PlayStation, Jim Ryan, n’a pas été impressionné par l’offre, la qualifiant de “inadéquate à plusieurs niveaux”.

Les intentions de Microsoft pour les jeux d’Activision Blizzard ont été un point de friction pour les régulateurs examinant l’accord. L’autorité britannique de la concurrence et des marchés s’est dite préoccupée par le fait que Microsoft “retenirait ou dégraderait” les titres d’Activision Blizzard d’autres consoles ou services d’abonnement si l’acquisition était finalisée. Le problème a conduit à la sonde de phase 2 étendue du chien de garde le mois dernier.

Microsoft a déclaré au régulateur que Sony exagérait considérablement l’importance de la série CoD et que la perte d’une seule franchise ne remettrait pas en cause la domination du géant japonais. Il a ajouté que rendre Call of Duty disponible sur Game Pass ne garantit pas qu’il vendra plus de consoles Xbox. Mais Microsoft a tenté d’apaiser les inquiétudes selon lesquelles il rendrait CoD Xbox / PC uniquement en soulignant le montant des revenus qui serait mis en danger s’il effectuait une telle décision.

Spencer semble laisser peu de doute sur les intentions de Microsoft pour Call of Duty, mais il ne serait pas le premier dirigeant à rompre une promesse. En supposant que l’accord soit approuvé, Microsoft acquerra officiellement Activision Blizzard d’ici la fin de l’exercice de la société, soit juin 2023.

Rate this post
Avatar
Violette Laurent est une blogueuse tech nantaise diplômée en communication de masse et douée pour l'écriture. Elle est la rédactrice en chef de fr.techtribune.net. Les sujets de prédilection de Violette sont la technologie et la cryptographie. Elle est également une grande fan d'Anime et de Manga.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici