Les banques iraniennes ont été coupées du système financier mondial et ses exportations de pétrole ont chuté, le privant d’une source majeure de devises et de revenus, à la suite des sanctions rétablies par les États-Unis en 2018 lorsque le président de l’époque, Donald Trump, a abandonné un accord nucléaire historique.

Leave a Reply