Qu’est-ce qui vient de se passer? Après sa toute première baisse de chiffre d’affaires trimestrielle au quatrième trimestre 2020, Huawei a vu ses chiffres de ventes chuter pour le deuxième trimestre consécutif en raison des sanctions américaines. Le géant chinois a déclaré que les revenus avaient diminué suite à la vente de sa marque de téléphones Honor en novembre, mais il y avait une bonne nouvelle: la rentabilité était en hausse de 3,8 points de pourcentage à 11,1%.

Cela fait deux ans que Donald Trump a ajouté Huawei et 70 affiliés à la liste des entités du Bureau de l’industrie et de la sécurité (BIS), ce qui signifie que les entreprises américaines ne pouvaient plus faire affaire avec ces entreprises sans licence. Le résultat est que les applications et services de Google n’apparaissent plus sur les nouveaux produits du géant chinois, ce qui les rend moins attrayants pour les consommateurs occidentaux.

Huawei a longtemps été incroyablement populaire en Chine et sur d’autres marchés, ce qui a contribué à atténuer les effets des sanctions sur ses résultats financiers, du moins au début. Mais le dernier trimestre de l’année dernière a vu le chiffre d’affaires de Huawei baisser de 11% pour la première fois dans l’histoire de l’entreprise.

La situation ne s’est pas améliorée au cours du premier trimestre de cette année. Les ventes de Huawei ont chuté de 17% par rapport à la même période de l’année dernière à 23 milliards de dollars, bien que sa marge bénéficiaire ait augmenté de 11% pour un bénéfice net de 2,61 milliards de dollars, résultat d’une redevance de licence de brevet de 600 millions de dollars et d’exercices de réduction des coûts.

«2021 reste une année difficile pour Huawei, mais elle marque également le début d’une stratégie claire pour l’avenir de l’entreprise», a déclaré Eric Xu, président tournant. «Huawei continuera à se concentrer sur l’innovation technologique et à investir dans la R&D pour assurer la continuité de l’approvisionnement sous sanctions.»

Le fondateur de Huawei, Ren Zhengfei, a suggéré aux employés que l’une de ses unités commerciales pourrait rejoindre une bourse pour la première fois. Il a averti les travailleurs que la falsification de comptes pourrait devenir un problème juridique à l’avenir si l’une des entreprises de Huawei entre sur le marché des capitaux, rapporte le Message du matin de la Chine du Sud.

L’année dernière a été l’une des plus difficiles que Huawei ait jamais affrontées. L’administration Biden ne montrant aucun signe d’assouplissement des restrictions mises en place par Trump, il est peu probable que sa fortune s’améliore de si tôt. En tant que telle, la société étend ses sources de revenus, notamment en créant des technologies pour les soins de santé, les mines de charbon et même l’élevage de porcs. Il y a des rumeurs selon lesquelles il pourrait également entrer dans l’industrie des véhicules autonomes.

Leave a Reply