Rackspace Technology a déposé un formulaire S-1 auprès de la US Securities and Exchange Commission pour son introduction en bourse. La société a l’intention de fixer le prix de ses 33,5 millions d’actions dans une fourchette de 21 $ à 24 $, avec une option de surallocation pour 5,025 millions d’actions supplémentaires. Au prix maximum, l’ensemble de l’offre serait évalué à 924,6 millions de dollars. La société a l’intention de coter ses actions au Nasdaq sous le symbole RXT.

Les preneurs fermes de l’offre sont Goldman Sachs, Citigroup, JPMorgan, RBC Capital Markets, Evercore ISI, Barclays, BMO Capital Markets, Credit Suisse, Deutsche Bank Securities, HSBC, LionTree, Siebert Williams Shank, Drexel Hamilton et Apollo Global Securities.

Récemment, les entreprises sont passées au cloud, non seulement pour générer des avantages en termes de coût, d’échelle et de fiabilité, mais également pour créer de nouvelles opportunités de revenus. Dans le même temps, les entreprises se tournent de plus en plus vers l’utilisation de plus d’une solution cloud à la fois pour améliorer leurs performances.

Ces tendances se sont accélérées récemment à mesure que les entreprises créent et s’adaptent à de nouveaux modèles économiques et de main-d’œuvre et recherchent de plus en plus des technologies permettant la transformation numérique et améliorant la productivité. En fin de compte, Rackspace gère tout cela.

Rackspace est une société de services technologiques multicloud de bout en bout. La société conçoit, construit et exploite les environnements cloud de ses clients sur toutes les principales plates-formes technologiques, indépendamment de la pile technologique ou du modèle de déploiement. Rackspace s’associe à ses clients à chaque étape du cloud, leur permettant de moderniser leurs applications, de créer de nouveaux produits et d’adopter des technologies innovantes.

En ce qui concerne ses finances, la société a déclaré qu’elle avait des revenus de 2,44 milliards de dollars, une perte nette de 102,3 millions de dollars, un bénéfice ajusté avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement de 742,8 millions de dollars et un bénéfice net ajusté de 62,4 millions de dollars. Pour le trimestre clos le 31 mars 2020, Rackspace a réalisé un chiffre d’affaires de 652,7 millions de dollars, une perte nette de 48,2 millions de dollars, un BAIIA ajusté de 185,6 millions de dollars et un bénéfice net ajusté de 27,0 millions de dollars.

La société prévoit d’utiliser le produit net de cette offre pour rembourser sa dette, ainsi qu’à des fins générales de l’entreprise.

Leave a Reply