Comme la liste des Les ETF semi-transparents se développent lentement, Fidelity Investments réalise un l’agitation de la mise sous licence de sa technologie aux gestionnaires d’actifs qui veulent un morceau de l’action.

Fidelity, qui, avec Siècle américain et Legg Mason a déjà lancé ses propres FNB semi-transparents, a également signé un deuxième gestionnaire d’actifs pour un accord de licence pour la technologie requise pour offrir ces nouveaux fonds uniques.

Mercredi, Invesco a suivi Responsable de Goldman Sachs et licence de la technologie de Fidelity.

“Invesco a une histoire de pionnier dans l’industrie des ETF, en lançant le premier ETF transparent actif en 2008”, a déclaré Anna Paglia, responsable mondiale des ETF et des stratégies indexées chez Invesco. dans un rapport. «L’utilisation du modèle d’équité active de Fidelity pour les FNB actifs non transparents est parfaitement alignée sur l’esprit pionnier qui a conduit notre concentration sur l’innovation.»

En plus du partenariat avec Fidelity, Invesco a déposé une demande de lancement de FNB semi-transparents en utilisant sa propre version de la technologie qui permettra à ces FNB de se négocier et de se coter comme des actions individuelles tout en ne divulguant les avoirs du portefeuille que trimestriellement, comme un fonds commun de placement.

Selon la déclaration d’Invesco, l’utilisation du modèle d’équité non transparente actif de Fidelity et du modèle Invesco proposé permettra à la société de fournir «les avantages d’une gestion active dans un emballage ETF fiscalement avantageux et rentable».

«Fidelity est ravie de poursuivre sa relation de longue date avec Invesco», a déclaré Greg Friedman, chef de la gestion et de la stratégie des FNB chez Fidelity.

«Nous pensons que notre méthodologie de mise en équivalence active sera un atout pour créer de nouveaux produits d’investissement pour les clients d’Invesco», a-t-il déclaré.

Fidelity a lancé ses trois FNB semi-transparents il y a environ quatre semaines. Friedman a déclaré que les entrées de fonds jusqu’à présent étaient lentes mais stables, un fonds attirant déjà plus de 20 millions de dollars.

Contrairement aux FNB gérés activement, les versions semi-transparentes sont promues comme protégeant les gestionnaires de portefeuille contre les précurseurs qui pourraient essayer d’imiter des stratégies ou de négocier d’une manière qui tirerait parti des connaissances et de l’expertise d’un gestionnaire de fonds.

Friedman a déclaré qu’il s’attendait à ce que les fonds séduisent initialement les investisseurs individuels et les petites sociétés de conseil qui dépendent déjà des FNB mais souhaitent bénéficier des avantages d’une gestion active.

“Au début, ce sera ce type d’investisseurs, mais à mesure que les fonds grossiront et développeront des antécédents plus longs, ils attireront des RIA plus importants et des investisseurs institutionnels”, a-t-il déclaré.

Leave a Reply