L’organisme de surveillance des médias de la Russie, le Service fédéral de surveillance des télécommunications, de l’informatique et des communications de masse – également connu sous le nom de Roskomnadzor – a déclaré à l’agence de presse TASS que l’accès à Google, YouTube et à un certain nombre d’autres services avait été “causé par un accident dans un important centre de données européen en Strasbourg “.

Leave a Reply