Rate this post


NEW BEDFORD – Le lycée technique professionnel régional Greater New Bedford a presque terminé la rénovation de son atelier de technologie des machines.

«Nous allons maximiser l’efficacité et l’espace et utiliser la subvention d’immobilisations pour les compétences du gouverneur Baker», a déclaré le surintendant-directeur James O’Brien à propos du projet, en plus de fournir un équipement de pointe et un développement professionnel pour le personnel. à mesure que l’école fait avancer le magasin.

Un communiqué de presse indique qu’un nouveau plan d’étage identique à celui de l’industrie de la fabrication de pointe a été créé et mis en œuvre par le personnel et les administrateurs de l’école.

Le directeur de la gestion des installations, Euzebio Arruda, et l’administrateur de l’académie, Jarrod Lussier, ont visité des programmes de fabrication de pointe dans d’autres districts scolaires et ont travaillé avec le professeur d’ingénierie Thomas Canastra et le professeur de conception architecturale Thomas Richard.

Parmi les autres personnes qui ont contribué à la rénovation figurent: l’équipe de gestion des installations de l’école, le professeur de technologie des machines Kevin Richard, le professeur de fabrication de métaux Paul Mendez, le professeur de plomberie Scott Thibault, le professeur d’électricité Keith Kearney et les étudiants.

La mise en œuvre de la conception pour remodeler la boutique a été un investissement de «dizaines de milliers de dollars», selon le communiqué de presse, bien qu’il n’indique pas de chiffre exact.

Le travail est achevé à 90%, a déclaré Robert Watt, directeur de la formation professionnelle / technique professionnelle.

«Les salles de classe ont été entièrement rénovées, les sols ont été décapés et repeints. Les divers équipements ont été repositionnés pour augmenter l’efficacité », a déclaré Watt dans un e-mail.

O’Brien a précédemment déclaré qu’un poste de professeur avait été supprimé dans le programme de technologie des machines, qu’il a décrit comme étant rationalisé.

Le nouveau programme de technologie marine de l’école est situé à l’arrière du programme de technologie des machines, que certaines personnes ont considéré comme une réduction des effectifs, a déclaré O’Brien, mais «ce n’est certainement pas le cas.» Il s’agit plutôt d’un surplus d’équipement obsolète et d’une utilisation plus efficace. de l’espace, dit-il.

«Avec la demande de carrières dans le domaine de la fabrication en constante augmentation, GNBVT s’est engagé à investir dans l’avenir du programme Machine Technology», selon le communiqué de presse.

Leave a Reply