Conclusion: Loon, la filiale d’Alphabet chargée d’apporter un accès Internet à certaines des régions les plus reculées du monde, est en train de fermer. Le projet était risqué dès le départ et finalement, l’équipe n’a pas été en mesure d’en faire une entreprise commercialement viable.

Le projet Loon, comme on l’appelait à l’origine, a commencé comme un projet de recherche et développement sous Google X en 2011. Avec lui, Google et la société mère Alphabet ont utilisé des ballons à haute altitude pour créer des réseaux sans fil de fortune pour couvrir les régions éloignées avec un accès Internet.

En 2018, le projet a été scindé en une société distincte appelée Loon LLC.

Le problème, comme le PDG de Loon, Alistair Westgarth c’est noté, est que “Loon a été à la recherche du problème le plus difficile de tous en matière de connectivité – le dernier milliard d’utilisateurs.” Loon s’est attaqué à une série de «premières» et a résolu de nombreux problèmes, mais malgré la recherche de nombreux partenaires en cours de route, ils n’ont toujours pas trouvé de moyen de réduire les coûts à un niveau viable à long terme.

Astro Teller, chef de X, m’a dit un petit groupe de l’équipe Loon restera dans les parages pour s’assurer que le projet se déroule sans heurts et en toute sécurité. La plupart des autres employés passeront à autre chose, trouvant des rôles alternatifs chez X, Alphabet, Google et ailleurs.

Avec un peu de chance, la technologie de Loon peut être mise à profit par d’autres innovateurs pour aider à combler davantage la fracture numérique dans le monde.

Leave a Reply