(Reuters) -La FIFA a suspendu la Fédération pakistanaise de football (PFF) en raison d’une ingérence de tiers et également la Fédération tchadienne de football (FTFA) avec effet immédiat en raison de l’ingérence du gouvernement, a déclaré mercredi l’instance dirigeante mondiale du football.

Un groupe d’officiels de football dirigé par Ashfaq Hussain, qui a été élu par la Cour suprême en 2018 pour diriger le PFF mais n’a pas été reconnu par la FIFA, a récemment repris le siège et a pris le contrôle de la Commission de normalisation de la FIFA dirigée par Haroon Malik, les médias locaux. signalé.

La FIFA a déclaré dans un communiqué de mercredi que sa décision de suspendre le PFF avait été motivée par la “prise de contrôle hostile” qui constituait une grave violation de ses statuts.

“La FIFA a publié une lettre avertissant que, si l’occupation illégitime du siège de la PFF n’était pas levée et que les membres du bureau reconnus par la FIFA ne seraient pas autorisés à accéder librement au bâtiment pour exécuter leur mandat, la question serait immédiatement soumise au Bureau de le Conseil pour décision », a déclaré la FIFA.

“La situation restant inchangée, le Bureau du Conseil a décidé de suspendre le PFF.”

Le Pakistan a également été suspendu par la FIFA pour ingérence de tiers en 2017

Le ministère tchadien de la Jeunesse et des Sports avait dépouillé la FA du pays de ses pouvoirs le 10 mars suite à des inquiétudes quant à son fonctionnement et à une rupture de communication.

Le mois dernier, le pays a été disqualifié de la Coupe d’Afrique des Nations par la Confédération africaine de football en raison de l’ingérence.

(Reportage de Shrivathsa Sridhar à Bengaluru; Édité par Andrew Heavens / Mitch Phillips)



Leave a Reply