Les Clarets sont tombés à leur premier obstacle de la FA Youth Cup lors d’une nuit décevante dans le sud-ouest de Londres.

Avec la reprise de la compétition après une pause forcée par Covid, Burnley a commencé tardivement avec la perspective d’un match nul à domicile contre Tottenham au quatrième tour.

Mais c’est Wimbledon qui a saisi le moment et a traversé à juste titre grâce à un but à 10 minutes du temps du remplaçant Paris Lock.

Les Clarets avaient atteint les quarts de finale l’année dernière avant de perdre contre les vainqueurs éventuels Manchester City.

Mais lors de la première visite du club dans la nouvelle Plough Lane, les jeunes de Tony Philliskirk n’ont jamais eu l’air de lancer une autre course.

Les Clarets n’ont pas cliqué toute la nuit et ont à peine fait une chance alors qu’ils cherchaient à en faire un triplé de victoires après des victoires consécutives en championnat dans le groupe nord de la Premier League U18.

Et l’intervention tardive de Lock a confirmé la sortie de Burnley alors que les Dons se vengeaient de leur défaite lors de la précédente réunion des clubs lors de la compétition en 2015.

Wimbledon – qui jouent leur football dans la division sud-est de l’Alliance des jeunes de l’EFL – avait éliminé Oxford United et l’AFC Sudbury pour atteindre ce stade avant que la compétition ne soit interrompue.

Et le club de League One a plus que tenu bon dans une première mi-temps compétitive presque dénuée de chances.

La seule vraie vue du but est venue du chemin des Dons avec près d’une demi-heure écoulée, mais du centre de Troy Chiabi, Dylan Adjei-Hersey a mis sa tête trop près du gardien Sam Waller qui a réussi à repousser le ballon.

Burnley – manquant une poignée de partants probables et avec une demi-douzaine d’universitaires de première année dans leur line-up – a eu des moments où les veuves Finlay Armstrong et Dara Costelloe semblaient pouvoir faire quelque chose et Will Hugill en a mis un plus tôt. effort juste à côté de la cible.

Mais les visiteurs n’ont généralement pas réussi à s’imposer suffisamment sur le match nul qui restait dans la balance sans but d’ouverture.

Avec le temps supplémentaire, une possibilité croissante, les Clarets n’avaient toujours pas créé d’ouverture claire, mais à 12 minutes de la fin, ils ont finalement testé le gardien de Dons Matthew Cox.

La belle passe en profondeur de Dylan Moonan a libéré Michael Mellon qui n’a pas été aidé par un angle décroissant mais qui a quand même réussi un tir bas que Cox a sauvé bas à sa droite.

Mais toute suggestion qui donnerait à Burnley l’initiative a été rapidement rejetée car les Dons ont attrapé le vainqueur lorsque deux de leurs remplaçants se sont réunis.

Aron Sasu a fait l’explosion décisive dans la surface de réparation et de son centre bas, Lock s’est glissé pour presser le ballon à l’intérieur du poteau le plus éloigné.

Et bien que cela ne répète guère le choc de la victoire de Wimbledon en FA Cup à Burnley il y a 46 ans – alors qu’ils n’étaient toujours pas membres de la ligue – c’était quand même une victoire notable pour les Londoniens, qui vont maintenant profiter de leur derby local avec les Spurs.

Burnley: Waller; Williams (Hamilton 83), Sassi, Gallagher-Allison, Carson (Coppack 70); Costelloe, Hugill, Moonan (Ratchford 79), Armstrong; Unwin, Mullin. Suppléants: Casper, McCullough, Eastmond, Couch.

AFC Wimbledon: Cox; Mason, Ogundere, Sutcliffe, Hallard; Ali, Frimpong; Adjei-Hersey, Chiabi (Wallace-Ming 90), Bartley (Sasu 65), Yeboah (écluse 77). Suppléants: Bangura, Few, Jones, Williams.

Leave a Reply