Les géants européens du football forment la Super League Breakaway

Par

Andrew Cohen


Un prochain changement sismique de l’infrastructure du football à travers le monde a progressé dimanche alors que 12 des franchises les plus célèbres d’Europe ont annoncé la formation de la Super League. La ligue séparatiste a pour objectif de débuter sa saison inaugurale «dès que possible», selon une annonce de la ligue.

Les 12 clubs fondateurs comprennent six équipes de la Premier League anglaise (Manchester United, Liverpool, Manchester City, Arsenal, Chelsea et Tottenham); trois clubs de la Serie A italienne (Juventus, AC Milan et Inter Milan); et trois clubs espagnols de la Liga (Barcelone, Real Madrid et Atlético de Madrid.)

La ligue a l’intention de s’étendre à 20 équipes et de mettre en place une compétition féminine. Les 12 membres fondateurs partageront près de 4,2 milliards de dollars pour s’inscrire et éclipser (sinon remplacer efficacement) la Ligue des champions de l’UEFA.

«Les projets de Super League européenne seraient très dommageables pour le football et nous soutenons les autorités du football dans leur action. Ils frapperaient au cœur du jeu national et concerneront les fans de tout le pays », a déclaré dimanche le Premier ministre britannique Boris Johnson.

L’instance dirigeante du football européen, l’UEFA, a publié un déclaration dimanche, qualifiant la ligue de «projet cynique». La FIFA a déclaré en janvier que tous les joueurs et clubs participant à la super ligue proposée seraient bannis des compétitions internationales, y compris la Coupe du monde.

“Il est exclusivement motivé par la cupidité”, a déclaré le groupe de supporters Football Supports Europe dans un communiqué. «Les seuls à gagner sont les hedge funds, les oligarques et une poignée de clubs déjà riches.»

Leave a Reply