Lewis Hamilton a fait le travail quand cela comptait dans une séance de qualification scintillante du Grand Prix d’Émilie-Romagne, battant Sergio Perez de Red Bull par seulement 0,036 seconde à Imola, avec Max Verstappen à un dixième de seconde de la pole en troisième.

Il n’y avait rien à choisir entre Mercedes et Red Bull à l’approche de la deuxième séance de qualification de la campagne 2021, les deux équipes affirmant que l’autre était favorite pour la P1 et minimisant leurs propres chances.

C’est au départ Valtteri Bottas qui avait l’air le plus à l’aise sur une piste où il a dominé les trois segments de la fusillade d’une heure la dernière fois à Imola, mais il n’a pas livré en Q3 alors que son coéquipier champion du monde est passé à le haut de la pile avec un brillant premier tour en qualifications.

Le septuple champion du monde n’a pas réussi à s’améliorer lors de sa deuxième manche, et cette pole semblait menacée alors que Lando Norris établissait un premier secteur violet, puis un second violet pour avoir au moins une première ligne à sa portée. Mais il a perdu du temps dans le dernier secteur et bien qu’il ait terminé deuxième, son temps a été supprimé pour avoir dépassé les limites de la piste.

1


Lewis
Hamilton
JAMBON
Mercedes
1: 14.411
2


Sergio
Perez
PAR
Red Bull Racing
1: 14,446
3


Max
Verstappen
VER
Red Bull Racing
1: 14,498
4


Charles
Leclerc
LEC
Ferrari
1: 14,740
5


Pierre
Gasly
GAZ
AlphaTauri
1: 14,790

Cela a permis à Sergio Perez, qui devenait de plus en plus rapide au fur et à mesure que la séance avançait, de se faufiler dans une brillante seconde, assurant ses tout premiers départs au premier rang lors de son 193e départ en Grand Prix. Son coéquipier Red Bull Max Verstappen s’est classé troisième, surqualifié par un coéquipier (sans pénalité / drapeau rouge) pour la première fois depuis que Daniel Ricciardo a quitté l’équipe fin 2018.

Ferrari, qui a apporté un nouveau plancher à Imola une course plus tôt que prévu, a montré un rythme impressionnant sur un tour tout le week-end, Charles Leclerc réalisant ce potentiel avec un quatrième impressionnant, battant Pierre Gasly d’AlphaTauri à la position pour la deuxième course consécutive.

Daniel Ricciardo semblait avoir du mal à s’entraîner, et a regardé le plus lent des deux McLaren tout au long des qualifications, mais a terminé plus haut sur la grille avec la sixième place, avec le deuxième meilleur tour de Norris juste assez bon pour la septième.

Le pole-sitter de l’année dernière, Bottas, a été un huitième décevant, se retrouvant hors du top sept pour la deuxième fois lors des six dernières courses, avec Esteban Ocon le leader Alpine en neuvième – après avoir été éliminé en Q1 à Bahreïn – et la fermeture de Lance Stroll. dans le top 10 pour Aston Martin.

Temps forts de la qualification: Grand Prix d’Émilie-Romagne 2021

COMME CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Tsunoda s’écrase alors que Williams fait entrer les deux voitures en Q2

AlphaTauri avait l’air en forme au début du week-end d’Émilie-Romagne, mais leur chef d’équipe Franz Tost s’est retrouvé la tête dans les mains sur le mur des stands lorsque la recrue Yuki Tsunoda s’est trompée au Variante Alta et a claqué dans la barrière, faisant ressortir le drapeau rouge.

Le pilote japonais s’est échappé indemne, mais il y a eu des dommages importants à l’arrière de son AT02, et cela signifie qu’il partira soit en dernier, soit de la voie des stands dimanche après-midi. Son coéquipier Pierre Gasly s’est mis la pression lorsqu’il a fait supprimer son premier temps au tour pour dépassement des limites de piste, une fois la séance relancée, mais il est ensuite passé en Q2 avec son tour suivant.

LIRE LA SUITE: Tsunoda s’excuse pour une “ énorme erreur ” après s’être écrasée dans les premières minutes des qualifications à Imola

Mercedes était la classe du peloton, avec Bottas – qui était le plus rapide en Q1 et Q2 avant de prendre la pole à Imola l’année dernière – était le plus rapide des deux, avec Lando Norris un troisième très impressionnant devant Max Verstappen de Red Bull. Ailleurs, Williams a fait entrer les deux voitures en Q2 pour la première fois depuis le Grand Prix de Hongrie de l’année dernière, Nicholas Latifi rebondissant après son accident lors des essais de samedi matin pour se faufiler avec George Russell qui se faufilait également.

Il y avait de mauvaises nouvelles pour Alfa Romeo, les deux voitures ayant obtenu les premières portes du coffre. Antonio Giovinazzi était furieux contre le trafic car il n’a pas réussi à s’améliorer sur sa dernière manche et il partira 17e, derrière son coéquipier Kimi Raikkonen mais devant le duo Haas de Mick Schumacher et Nikita Mazepin.

KO: Raikkonen, Giovinazzi, Schumacher, Mazepin, Tsunoda


1312941213

Antonio Giovinazzi a frappé le trafic et a été éliminé au premier trimestre

Q2 – Perez et Norris mettent un rythme effréné alors que Sainz et Alonso se débattent

La paire Mercedes et le Red Bull de Max Verstappen étaient si assurés de leur rythme, ils ont été les seuls à courir les médiums en Q2 dans le but de commencer la course sur ce composé, ce qui signifiait qu’ils n’ont pas défié le sommet de la feuilles de temps.

Au lieu de cela, c’est Norris qui a impressionné une fois de plus, après une bonne sortie en Q1, allant au départ le plus rapide avant d’être usurpé par Perez – également sur les softs – de seulement 0,002s.

Ferrari avait l’air rapide au rythme d’un tour, avec Charles Leclerc en troisième position, et son coéquipier Carlos Sainz était sur le point de le rejoindre, pour attaquer le trottoir de manière trop agressive à la chicane, ce qui lui a coûté cher et l’a empêché de progresser. , mettant fin à la session 11e.

George Russell a été un 12e très impressionnant, juste un dixième de Q3, avec Sebastian Vettel ayant une autre session difficile, ayant d’abord supprimé son temps pour avoir dépassé les limites de la piste, puis ne parvenant pas à le rassembler quand il importait de prolonger sa série. manquant Q3 à 15 Grands Prix.

Latifi était à trois dixièmes de distance de Russell dans un 14e meilleur résultat en carrière, avec Fernando Alonso surqualifié par un coéquipier pour la première fois depuis le Grand Prix de Malaisie 2017, mettant fin à une série de 27 courses consécutives.

KO: Sainz, Russell, Vettel, Latifi, Alonso


1312944458

Norris a cherché sur la bonne voie pour une place de départ au premier rang, pour perdre son tour pour avoir dépassé les limites de la piste

Q3 – Heartbreak pour Norris alors que Hamilton livre à nouveau

Hamilton a établi une référence impressionnante avec sa salve d’ouverture en Q3, avec Verstappen et Perez juste derrière, et Norris confirmant le fort potentiel de McLaren avec un quatrième.

Le Britannique n’a pas réussi à s’améliorer la prochaine fois, ouvrant la porte à une attaque d’ailleurs. Perez volait – et cela semblait trop proche pour appeler uniquement le Mexicain à se classer deuxième et son coéquipier Verstappen était également en retard.

Il y a eu des célébrations dans le garage McLaren lorsque Norris a franchi la ligne d’arrivée pour la deuxième place, seulement pour son temps pour ensuite être supprimé pour une infraction aux limites de piste, le laissant bien en bas du peloton à la septième place.

Ce fut la séance de qualification la plus proche depuis des années, les huit meilleurs réalisant tous des temps de 1m14 et séparés par seulement une demi-seconde, avec sept fabricants différents dans le top 10.


1312961290

Perez s’est rapproché, mais finalement Hamilton a pris la pole à Imola

La citation clé

«La journée a été formidable de toute évidence», a déclaré le poleman Hamilton. «Je ne m’attendais certainement pas à ce que nous soyons en avance sur les deux Red Bulls. Ils ont été si rapides ce week-end.

“Il y avait des moments où ils avaient six dixièmes d’avance et nous ne savions pas vraiment où nous serions. Mais la voiture se sentait déjà beaucoup mieux depuis le début de ce week-end. en bas de la fenêtre.

Et après?

Le Grand Prix d’Émilie-Romagne commence à 1500 heure locale, soit 1200 UTC. Hamilton a peut-être la meilleure position de départ, mais il a du mal à rester en pole avec deux Red Bulls affamés juste derrière et son coéquipier Bottas revient en huitième.

Leave a Reply