Un célèbre partenariat F1 sera rétabli en 2021, lorsque McLaren reviendra au pouvoir Mercedes pour la première fois depuis 2014. Et le directeur de l’équipe McLaren, Andreas Seidl, a déclaré qu’il avait déjà été impressionné par le niveau de coopération entre les deux tenues.

Entre 1995 et 2014, l’alliance McLaren-Mercedes a remporté 78 victoires, un titre constructeurs et trois championnats pilotes – avec McLaren confirme à mi-chemin de la saison 2019 qu’ils reviendraient au pouvoir Mercedes de 2021 à au moins 2024.

LIRE LA SUITE: Ferrari propose des tests de voitures anciennes pour Sainz, mais pas de luxe pour Vettel ou Ricciardo avec leurs nouvelles équipes

Et à quelques mois de la saison 2021, Seidl a déclaré que les deux entités travaillaient bien ensemble.

«C’est évidemment une grande tâche de passer au groupe motopropulseur Mercedes pour l’année prochaine», a déclaré Seidl. «Mais je dois dire que je suis très heureux des progrès que nous constatons là-bas. Je dirais que la construction de la voiture se déroule très bien. La relation, avec les gars de Brixworth, de Mercedes, a également commencé sur une très bonne base. Il y a un très bon dialogue et un échange technique, donc j’en suis très content.

McLaren avait initialement prévu d’entrer dans la nouvelle ère de la réglementation de la Formule 1 pour 2021 avec Mercedes Power, avant la pandémie de coronavirus forcé ces règles à être retardées – ce qui signifie que les équipes passeront 2021 à faire campagne avec des versions mises à jour de leur châssis 2020.

Et bien que cela complique la vie de McLaren, les obligeant à utiliser des jetons de développement pour effectuer les changements de châssis nécessaires pour accueillir l’unité Mercedes, Seidl a déclaré que l’expérience de McLaren en matière de changement de fournisseur ces dernières années – de Mercedes à Honda pour 2015, puis Honda à Renault pour 2018 – les avait aidés à travailler sur le MCL35M 2021.

LIRE LA SUITE: Pourquoi McLaren et Mercedes ont de nouveau uni leurs forces pour 2021

“[The power unit switch] se passe évidemment en parallèle avec le développement aéronautique que nous devons faire l’année prochaine avec les changements que nous devons faire, en particulier à l’arrière de la voiture, pour aider Pirelli », a déclaré Seidl.

«Je dirais que nous sommes sur la bonne voie, pas de feux rouges pour le moment, mais grâce à de nombreux changements de motorisations également récemment chez McLaren, nous avons également une certaine expérience au sein de l’équipe pour le faire. À quel point nous y parvenons, nous ne le verrons que l’année prochaine une fois que nous aurons fait des tests.

Leave a Reply