Categories
F1 Sports

Lewis Hamilton a fait quelque chose qu’il n’avait pas fait depuis 2008

Rate this post


En plus d’avoir remporté un septième championnat du monde de Formule 1, un record, Lewis Hamilton a fait quelque chose dans le Grand Prix de Turquie qu’il n’avait pas fait depuis 2008.

Le Grand Prix de Turquie de dimanche à l’Intercity Istanbul Park était tout sauf une dominante typique Formule 1 course pour Lewis Hamilton, qui a qualifié sa Mercedes à une décevante sixième place lors d’une séance de qualification sur sol mouillé samedi.

La course semblait se diriger vers un autre résultat bouleversé, comme Racing Point a couru 1-2 avec Lance Stroll, qui a pris une pole position choquante, et Sergio Perez pendant une grande partie de la course.

Le duo rose a dominé, Stroll menant 32 des 35 premiers tours et n’abandonnant cette avance que lors des arrêts aux stands.

Cependant, comme l’usure des pneus est devenue un facteur sur les intermédiaires, c’est Hamilton qui est passé de plus de 20 secondes de la tête à l’avant du terrain.

Il a fait durer ses pneus pendant que les autres luttaient et / ou opposaient, et tandis que Perez a toujours réussi une deuxième place en carrière, c’était Hamilton qui a pris le drapeau à damier par 31,633 secondes sur Perez bien qu’il ne mène que les 22 derniers tours de la course de 58 tours autour du parcours routier de 14 virages et de 5,338 kilomètres à Tuzla, en Turquie.

Hamilton a conduit de nombreuses courses dominantes au fil des ans. Après tout, il est maintenant sept fois champion du monde qui a remporté un record de 94 courses, dont 10 des 13 dernières et 72 des 135 qui ont été disputées depuis le début de l’ère V6 turbo hybride en 2014.

Mais bien que cela ne soit pas le résultat d’un effort dominant, la marge de victoire de 31,633 secondes de Hamilton dans cette course était la deuxième meilleure de sa carrière en Formule 1.

Il n’avait pas dépassé cette marque depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne 2008 au circuit de Silverstone, quand il conduisait pour McLaren et a gagné par 68,577 secondes sur Nick Heidfeld de BMW Sauber, à quel point il n’était pas un champion du monde.

Donc, la dernière fois que cela s’est produit, il ne conduisait pas encore pour Mercedes, et il n’avait pas encore remporté de championnat du monde.

En faisant cela cette fois-ci, il a remporté un septième titre mondial record et un septième record d’affilée pour les Flèches d’argent (son sixième avec l’équipe au cours des sept dernières années; Nico Rosberg a gagné en 2016).

Cette marge de victoire était également la plus grande de toute la Formule 1 depuis que Rosberg a battu Sebastian Vettel de Ferrari de 37,776 secondes pour remporter le Grand Prix de Chine 2016 sur le circuit international de Shanghai. C’était la première victoire de Hamilton en plus de 30 secondes depuis qu’il a battu Valtteri Bottas de Williams par 30,135 secondes au Grand Prix de Grande-Bretagne 2014.

De plus, ce n’était que la cinquième marge de victoire de plus de 30 secondes depuis la domination du Grand Prix de Grande-Bretagne de Hamilton en 2008.

Suivant: Top 10 des pilotes de Formule 1 de tous les temps

En plus des courses évoquées ci-dessus, Vettel de Red Bull a battu Fernando Alonso de Ferrari de 32,627 secondes pour remporter le Grand Prix de Singapour 2013 au Marina Bay Street Circuit avant de battre son coéquipier Mark Webber de 30,829 secondes pour remporter le Grand Prix d’Abu Dhabi 2013 à Circuit de Yas Marina.



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *