Le MotoGP a clôturé la saison ce dimanche sur le circuit de Portimao. La course a été remportée par le Portugais Miguel Oliveira, au volant de l’équipe satellite de KTM. Encore une fois un gagnant surprenant dans ce qui peut être considéré comme la saison la plus folle du siècle.

Tout a commencé avec le crash de Marc Marquez lors de la première course de la saison sur le circuit de Jerez. Le champion du monde s’est cassé le bras et a dû être opéré deux fois. Pour cette raison, il n’est pas entré en action pour le reste de la saison et c’est probablement en partie la raison pour laquelle ce fut une année si folle.

C’était tellement imprévisible en MotoGP cette année que le pilote le plus constant a finalement réussi à remporter le titre mondial. Joan Mir n’a remporté qu’une seule course, mais il était plus souvent sur le podium que quiconque, donc il était déjà sûr du titre à Valence la semaine dernière.

MotoGP un exemple pour Formule 1

Alors, où Lewis Hamilton A connu peut-être son année la plus dominante en Formule 1, la disparition de Marquez a ouvert les portes à toutes sortes de nouvelles stars. Au total, neuf pilotes différents ont remporté un Grand Prix et à l’exception d’Aprilia, tous les constructeurs étaient impliqués.

C’est la deuxième raison pour laquelle la saison MotoGP a été si excitante. Grâce à une liberté supplémentaire dans le développement de leurs motos, Ducati, Suzuki et maintenant KTM ont pu combler l’écart avec Honda et Yamaha ces dernières années. Un système similaire sera également mis en place par la F1 à partir de la saison prochaine, et cette saison MotoGP promet beaucoup à cet égard.

.

Leave a Reply