En raison de la réponse d’AlphaTauri, la FIA a déclaré qu’il n’y avait aucun problème de sécurité concernant les ceintures de sécurité desserrées de Daniil Kvyat lors du GP du Portugal.

Il a été confirmé que la FIA avait rendu la décision après qu’AlphaTauri ait modifié ses procédures après le problème pour éviter une répétition.

L’incident a eu lieu au Grand Prix du Portugal où Kvyat a déclaré à son équipe à la radio que «ses ceintures sont de nouveau défaites».

Et bien que Kvyat ait lui-même admis que ce n’était pas sûr, l’équipe lui a dit de continuer avec 10 tours de course à faire.

Mais le directeur de course de la FIA, Michael Masi, a confirmé qu’il s’agissait d’une «terminologie» plutôt que des ceintures de sécurité de Kvyat qui étaient en fait défaites.

«C’était une discussion. Ses ceintures de sécurité, issues de l’enquête et des discussions, n’ont pas été défaites. Je pense que cela fait partie de la terminologie utilisée », a-t-il dit Motorsport.com.

Alors, maintenant qu’AlphaTauri a changé ses procédures, la FIA est satisfaite.

«Oui, ils étaient un peu lâches et l’équipe a changé ses processus à ce sujet. C’est là que ça se passe », a-t-il conclu.

Kvyat a également confirmé que l’incident avait été discuté et trié en interne à AlphaTauri.

«Nous avons mené une enquête en équipe à ce sujet, je pense que cela a été compris», a-t-il déclaré au cours de la Grand Prix de Turquie fin de semaine.

«Cela a été analysé et corrigé. Je pense que cela n’arrivera plus maintenant.

«Ce n’était pas le meilleur moment là-bas, bien sûr. Mais nous préférons le garder à l’intérieur de l’équipe. Nous avons éliminé le problème. Maintenant, ce n’est plus là.

Charles Leclerc PA

Mettez la main sur la collection officielle AlphaTauri 2020 via la boutique de Formule 1

Il s’agit du deuxième incident de la saison lié aux ceintures de sécurité.

Après un tour au Grand Prix d’Espagne, Ferrari Charles Leclerc était prêt à abandonner car son moteur s’était arrêté et il ne pouvait pas le remettre en marche.

Mais il a pu le faire après que Ferrari lui ait demandé de réessayer. Le problème était que Leclerc avait défait ses ceintures de sécurité, et bien que pour cette raison il soit venu dans les stands, il a quand même fait deux tours complets avant cela.

“Le moteur s’est éteint, en fait non seulement le moteur, mais toute la voiture s’est éteinte, et il a complètement bloqué les roues arrière”, a déclaré Leclerc aux journalistes lors du Grand Prix d’Espagne.

«J’ai essayé de démarrer le moteur après le problème et il ne démarrait pas. J’ai donc enlevé la ceinture de sécurité pour me préparer à sortir. Mais ils m’ont demandé d’essayer une dernière fois, et la dernière fois, cela a fonctionné à nouveau. Ensuite, je n’avais pas de ceinture de sécurité, j’ai donc dû m’arrêter.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!



Leave a Reply