Le nouveau PDG de Formule 1, Stefano Domenicali, a déclaré que le sport avait prouvé qu’il pouvait réagir à l’incertitude du COVID-19 et exécuter un calendrier de 23 courses cette année, même si des changements d’horaire supplémentaires surviennent à la suite des reports de l’Australie et de la Chine.

Ce qui était censé être l’ouverture de la saison à Melbourne a été déplacé du 21 mars au 21 novembre, ce qui signifie que Bahreïn lancera désormais la saison le 28 mars. La Chine a également été reportée en raison de restrictions de voyage – avec une nouvelle date peu probable. – et Imola le remplaçant dès le deuxième tour alors que le sport revient en Europe plus tôt que prévu.

Un double en-tête de Portimao et de Barcelone devrait avoir lieu les deux premiers week-ends de mai pour remettre le calendrier sur son cours d’origine, et Domenicali a déclaré que les leçons tirées de la saison 2020 fortement perturbée laissent la F1 bien placée pour réagir. à toute autre modification.

“La pandémie mondiale n’a pas encore permis à la vie de revenir à la normale, mais nous avons montré en 2020 que nous pouvons courir en toute sécurité en tant que premier sport international à revenir et nous avons l’expérience et les plans en place pour mener à bien notre saison”, a déclaré Domenicali.

«C’est une excellente nouvelle que nous ayons déjà été en mesure de convenir d’une date reportée pour le Grand Prix d’Australie en novembre et que nous continuons à travailler avec nos collègues chinois pour trouver une solution pour y courir en 2021 si quelque chose change.

«Nous sommes très heureux d’annoncer qu’Imola reviendra pour la saison 2021 et savons que nos fans attendront avec impatience le retour de la Formule 1 après la trêve hivernale et notre ouverture de saison révisée à Bahreïn. Évidemment, la situation virale reste fluide, mais nous avons l’expérience de la saison dernière avec tous nos partenaires et promoteurs pour nous adapter en conséquence et en toute sécurité en 2021. »

.

Leave a Reply