Jack Aitken a déclaré que Williams restait l’une des options possibles qui s’offraient à lui pour 2021 avec des pourparlers entre les deux parties en cours.

Le pilote anglo-coréen a fait ses débuts en Formule 1 en 2020 au Grand Prix de Sakhir, prenant Le logement de George Russell à Williams après avoir eu l’occasion de conduire Mercedes après le test COVID-19 positif de Sir Lewis Hamilton.

En plus de servir de chauffeur de réserve et de membre du Williams programme pilote, Aitken a concouru en Formule 2 pour la troisième saison consécutive, terminant la campagne 2020 en P14 avec deux podiums à son actif.

En raison des finances impliquées, Aitken ne s’attend pas à revenir en Formule 2 et est très ouvert à la diversification et à la compétition en série en dehors de l’échelle de Formule 1, bien que les discussions avec l’équipe de Formule 1 de Williams restent également en cours.

«Eh bien, tout d’abord, rien n’a été décidé sur ce que je vais faire cette année. Nous sommes assez profondément engagés dans des discussions sur plusieurs fronts », a-t-il déclaré au China Morning Post.

«Je veux garder l’esprit ouvert parce que je conduis des monoplaces et que je propose depuis longtemps des Formules 3, 2 et 1. Il existe d’autres options de sport automobile disponibles. Que ce soit en série électrique, comme la Formule E, ou en endurance et en allant aux grandes courses comme les 24 Heures du Mans. Je veux garder mon esprit ouvert à une éventuelle expansion dans ces domaines.

«J’ai une excellente relation avec Williams et nous sommes certainement encore en discussion là-bas. Je ne pense pas que je participerai à la Formule 2 la saison prochaine à cause des exigences budgétaires. C’est tout simplement trop difficile pour nous – nous n’avons pas les ressources nécessaires pour le faire indéfiniment. Mais j’espère que cela signifie que je pourrai faire quelque chose de nouveau et d’excitant cette année.

Aitken a admis que courir à travers la pandémie mondiale en 2020 a été une expérience difficile et a déclaré qu’il y avait beaucoup de «paranoïa» autour de la possibilité de contracter le COVID-19.

“Cela a été assez différent, évidemment, avec les tests réguliers et presque la paranoïa d’éviter le virus parce que, pas trop du point de vue de la sécurité, mais en acceptant que vous puissiez avoir des cas où cela peut être assez débilitant”, a-t-il expliqué.

«La plupart du temps, si vous êtes un jeune athlète en forme, tout ira bien si vous obtenez Covid-19. Mais c’est une question de carrière – pouvez-vous vous permettre de rater deux ou trois courses? La réponse est vraiment non. Vous devenez donc trop prudent, surtout en public. »

Ironiquement, c’est le virus qui a ouvert la porte à l’opportunité d’Aitken en Formule 1.

«Le rôle est simplement d’être prêt. C’est une situation assez étrange parce que j’ai couru en Formule 2 l’année dernière, ce qui m’a occupé, mais il y a encore des moments où la F2 ne court pas parce que c’est un championnat plus court que la F1 », a-t-il déclaré en évoquant les fonctions qu’il occupait en tant que réserve Williams. chauffeur.

«Je suis parti en train de regarder la F1 depuis la ligne de touche et c’est une sensation étrange de devoir être prêt pour cette chance de 0,01% que vous ayez à être appelé.

«De toute évidence, l’année dernière, les chances ont augmenté, et j’ai reçu un appel quelques jours avant le week-end à Bahreïn disant qu’il y avait un problème avec [Lewis] Hamilton et l’effet d’entraînement signifiaient que je courrais.

«Tout à coup, vous devez plonger dans un état d’esprit complètement différent de vous souvenir de tout l’entraînement sur simulateur que vous avez fait, de vous entraîner pour ce moment et de vraiment vous engager dans l’idée de courir ce week-end.

«C’était juste un tourbillon. Cela m’a tenu très occupé avant le week-end, ce qui a presque facilité les choses. Ensuite, vous arrivez sur la piste et il est temps de commencer.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!



Leave a Reply