Chef d’équipe Ferrari Mattia Binotto s’adresse exclusivement à Craig Slater de Sky Sports News à propos de la nouvelle gamme de pilotes; il discute également de Lewis Hamilton et s’il regrette de ne pas avoir rejoint l’équipe et le pilote les plus titrés de F1.

Dernière mise à jour: 13/01/21 6:10 am


Charles Leclerc et Carlos Sainz seront “libres de se battre” en tant que coéquipiers de Ferrari au début de 2021, selon le patron de l’équipe Mattia Binotto – qui dit que sa gamme passionnante de jeunes pilotes signifie qu’il n’a aucun regret de ne pas avoir amené Lewis Hamilton à L’équipe la plus célèbre de Formule 1.

Après une misérable 2020, qui a vu la force historiquement dominante du sport finir sixième, Ferrari entre cette année dans une nouvelle ère avec sa plus jeune équipe depuis plus d’un demi-siècle alors que Sainz, 26 ans, remplace le quadruple champion du monde Sebastian Vettel, rejoindre Leclerc, 23.

Sainz, qui était au siège de Ferrari à Maranello mardi pour commencer les préparatifs de la saison 2021, conduira dans le rouge emblématique après un transfert de McLaren – ce qui a été convenu en mai de l’année dernière.

“Je pense que Sebastian est une personne formidable, un excellent pilote, et nous avons passé de bons moments ensemble – mais je pense qu’il était temps de prendre une décision différente et d’aller de l’avant”, a expliqué Binotto à Sky Sports News ‘ Craig Slater dans une interview exclusive.

“Nous aurons un très jeune line-up à l’avenir, le plus jeune line-up Ferrari depuis 1968, mais ces deux pilotes, Charles et Carlos, sont très forts, très talentueux, et même s’ils sont jeunes, ils ont une bonne expérience. en F1.

“Je suis donc très content du choix.”

Ferrari a traditionnellement employé un pilote “ numéro un ” et “ deux ” au fil des ans, surtout lorsque Michael Schumacher s’est lancé dans une séquence chargée de trophées au début des années 2000. Mais la forme de Leclerc l’a vu et Vettel traités comme des égaux, souvent avec des résultats combatifs – et Binotto dit que Leclerc et Sainz commenceront également de cette façon.

“Il n’y a pas de numéro un et de numéro deux, ils auront des chances égales – certainement en début de saison”, a déclaré le patron de l’équipe. «Je suis plutôt heureux qu’ils soient libres de se battre.

“Je pense que ce que nous devons faire comme d’habitude est d’optimiser les points d’équipe, et lorsque vous optimisez normalement les points d’équipe, vous optimisez également les points des pilotes. Les points d’équipe sont le numéro un.”

“Plus tard dans la saison, voyons comment les choses vont évoluer, voyons quels objectifs les pilotes individuels peuvent peut-être atteindre et si nous devons adopter une stratégie différente, mais au début de la saison, ils seront libres de se battre.”

La Scuderia vise au moins à remonter à la troisième place du classement cette année, bien qu’elle donne la priorité à la «table rase» qu’est la mise à jour des règles de 2022, qui pourrait réinitialiser complètement l’ordre hiérarchique de la F1.

Ferrari explique pourquoi il n’y a pas de “ regret ” à Hamilton

Avec Ferrari sous le choc après sa pire saison en 40 ans et Mercedes célébrant une septième déroute consécutive pour le titre, parler de la superstar des Silver Arrows Hamilton rejoignant la Scuderia – qui a sévi pendant une grande partie de la brillante carrière en F1 de l’Anglais – est un souvenir lointain.

Hamilton n’a toujours pas signé de nouveau contrat pour 2021, bien qu’il devrait le faire sous peu. Même si ce n’est pas le cas, un coup de foudre Ferrari à succès est maintenant certainement hors de la table en raison de leur déclin de challengers au titre à des coureurs de milieu de terrain, et de leur nouveau line-up de pilotes.

4:57
David Croft explique les défis logistiques auxquels les équipes de F1 sont confrontées alors que le calendrier 2021 est remanié, deux des trois premières courses prévues ne se déroulant plus à leurs dates d’origine.

David Croft explique les défis logistiques auxquels les équipes de F1 sont confrontées alors que le calendrier 2021 est remanié, deux des trois premières courses prévues ne se déroulant plus à leurs dates d’origine.

Binotto a expliqué s’il y avait un regret de ne pas avoir réussi à établir un partenariat entre le pilote le plus titré de F1 et l’équipe la plus performante.

“Je ne pense pas qu’il y aura des regrets car à la fin, lorsque nous avons pris des décisions, nous les avons pris en pensant que c’était les bonnes décisions et aujourd’hui nous avons un pilote fantastique comme Charles où nous avons beaucoup investi en tant que Ferrari”, a expliqué Binotto.

“Je pense qu’il a beaucoup de talent. S’il a la bonne voiture, je suis presque sûr qu’il peut défier Lewis Hamilton.

“Nous avons fait nos choix et je pense qu’avec Carlos, nous sommes très forts. Je ne pense pas qu’il y aura de regret.”

La nouvelle saison de F1 devrait débuter le 28 mars avec le GP de Bahreïn après le report du GP d’Australie en novembre.

.

Leave a Reply