jeLa fenêtre de transfert a été calme jusqu’à présent, mais les choses ont tendance à s’accélérer avant la date limite. Les cordons de la bourse étant naturellement plus serrés que d’habitude, il est particulièrement important pour les clubs de trouver de la valeur ce mois-ci. Nous avons sélectionné une poignée de joueurs qui se font des noms à travers l’Europe. Certains d’entre eux sont déjà sur les radars des clubs de Premier League – et le reste devrait peut-être l’être.

Matheus Cunha a fait de réels progrès au cours de la dernière année depuis son transfert de RB Leipzig à Hertha Berlin. Le Brésilien de 21 ans est capable de jouer sur l’aile gauche ou derrière l’attaquant et il ne manque certainement pas de confiance, ayant réalisé 3,6 dribbles toutes les 90 minutes cette saison; seuls quatre joueurs de la Bundesliga en ont terminé plus. Il a marqué six buts et il a également effectué un changement défensif, totalisant en moyenne 2,9 plaqués et interceptions toutes les 90 minutes.

Matheus Cunha en action pour Hertha Berlin.
Matheus Cunha en action pour Hertha Berlin. Photographie: Boris Streubel / Getty Images

À 27 ans, vous pouvez classer Farid Boulaya fermement dans la catégorie des fleurs tardives. Il n’avait commencé que neuf matchs de haut niveau en France avant cette saison. Le meneur de jeu de Metz a accumulé 16 départs cette saison et fait ses débuts internationaux pour l’Algérie. Il a été une véritable force créative pour Metz en Ligue 1, malgré ses modestes totaux de trois buts et trois passes décisives cette saison. La plus récente de ses passes décisives – lors de la victoire 1-0 de Metz sur Lyon ce week-end – a parfaitement montré ses capacités. Il a échappé à son homme au milieu de terrain avec une belle traînée avant de glisser une passe droite pour Aaron Leya Iseka pour marquer un vainqueur à la 90e minute. Ses performances auraient alerté l’intérêt de Marseille.

Fidèle à Metz, leur arrière droit Fabien Centonze a été exceptionnel cette saison, sans peut-être offrir le même débouché offensif que de nombreux arrières latéraux modernes. Le joueur de 25 ans a superbement défendu, réalisant 75 interceptions – au moins 22 de plus que tout autre joueur des cinq meilleures ligues européennes. Il est également un porteur de balle solide. Les clubs à la recherche d’un arrière droit avec un budget modeste ne devraient pas chercher plus loin.

Fabien Centonze joue pour Metz contre le PSG.
Fabien Centonze joue pour Metz contre le PSG. Photographie: Jean Catuffe / Getty Images

Romain Faivre a attiré l’attention de plusieurs clubs de Premier League cette saison, Manchester United étant même crédité d’un intérêt. L’ailier de 22 ans n’avait fait qu’une seule apparition en Ligue 1 avant cette saison mais il a été une révélation après avoir déménagé de Monaco à Brest cet été pour seulement 450000 £. Faivre, qui peut jouer sur les deux flancs, compte quatre buts et trois passes à son actif, mais c’est son dribble qui a vraiment brillé.

Sven Botman, qui a également fait un geste l’été dernier, est déjà sur le radar de certains grands clubs du continent, avec des admirateurs de Liverpool. Le Néerlandais de 20 ans a impressionné lors de sa première saison à Heerenveen la saison dernière et s’est superbement adapté au football français. Lille est à égalité de points avec le PSG en tête du classement de Ligue 1, n’ayant perdu que deux de ses 20 matches de championnat cette saison. Son sang-froid et sa répartition de l’arrière central l’ont fait se démarquer. C’est un homme géant et utilise sa taille à son maximum, remportant 3,7 duels aériens toutes les 90 minutes.

Nicolás González a marqué 14 buts pour Stuttgart la saison dernière pour les aider à revenir en Bundesliga dès la première demande, mais le joueur de 22 ans a dû être patient pour ses opportunités cette saison. Qu’il joue de large ou qu’il mène la ligne, l’Argentin est plus qu’heureux de tenter son bras, ayant en moyenne 4,8 tirs toutes les 90 minutes cette saison. Il n’a commencé que sept de ses 11 matches de championnat cette saison, mais il a tout de même marqué six buts et inscrit deux passes décisives pendant cette période.

Nicolás González en action pour Stuttgart.
Nicolás González en action pour Stuttgart. Photographie: Kai Pfaffenbach / Reuters

Une autre star pour Stuttgart la saison dernière, bien qu’ayant fait 11 de ses 29 matches de championnat depuis le banc, l’ailier Silas Wamangituka a été plus impliqué cette fois-ci. Le joueur de 21 ans a neuf buts et trois passes décisives en 16 apparitions, jouant le plus souvent de l’aile droite. Sa contribution défensive est également forte, bien qu’il y ait du travail à faire sur son jeu de passes et sa compétitivité dans les airs.

N’ayant pas réussi à obtenir la note à Schalke, Marvin Friedrich est descendu au deuxième niveau en Allemagne et a joué un rôle central dans la campagne de promotion d’Union Berlin. Après une première saison complète régulière en Bundesliga l’année dernière, le défenseur central de 25 ans a démarré. Il a toujours été solide sur le plan défensif et améliore maintenant sa distribution. Il a également trouvé une bonne habitude dans la surface adverse, marquant quatre buts cette saison, dont le plus récent était un vainqueur contre le Borussia Dortmund.

Poursuivant le thème des jeunes de Ligue 1 qui ont déménagé l’année dernière, la défaite de Lyon a été le gain de Nice en ce qui concerne Amine Gouiri. Le joueur de 20 ans n’a pas commencé un match pour Lyon en championnat, mais il a marqué 10 buts en 21 apparitions pour Nice cette saison. Un autre joueur qui peut soit mener la ligne, soit couper par la gauche, Gouiri a le jeu de jambes et la créativité pour franchir une autre étape significative dans sa carrière.

Peu d’adolescents ont vraiment la chance d’impressionner en Liga, mais Bryan Gil saisit cette opportunité à deux mains à Eibar. Le joueur de 19 ans a récemment ouvert son compte avec un doublé vainqueur contre Grenade, bien que ses statistiques créatives impressionnantes n’aient pas encore donné de passe décisive. C’est malgré une moyenne de 2,2 passes clés par 90, tout en effectuant 2,5 dribbles par 90 et en contribuant avec 1,4 plaqués par 90, principalement de l’aile gauche.

• Visite Qui a marqué pour plus de statistiques et d’analyses
• Suivre Qui a marqué et Martin Laurence sur Twitter



Leave a Reply