«C’est Glock.

Pour beaucoup, ces mots fatidiques marquent l’apogée de la contribution de Toyota à la Formule 1 entre 2002 et 2009. Timo Glock, aux prises avec des pneus secs sur piste mouillée, remit à Lewis Hamilton son premier titre mondial dans le dernier tour du Grand Prix du Brésil 2008, à l’incrédulité du vainqueur Felipe Massa, et au dégoût total des fans locaux.

Lewis Hamilton, McLaren MP4-23 Mercedes

Photo par: Glenn Dunbar / Images de sport automobile

Leave a Reply