Les lecteurs partagent actuellement leurs réflexions sur le déclin de Williams, Le «lancement» d’Alpine et l’avenir d’Alfa Romeo en Formule 1.

Voici une sélection de vos commentaires…

Qui est responsable du déclin de Williams?

Andrew Wakefield: Je ne peux pas imaginer à quel point ça a dû être dur [to step down as deputy team principal] Claire s’est battue si fort contre des équipes avec cinq fois plus de budgets, et si [certain] les circonstances ne s’étaient pas produites, je suis convaincu qu’elle l’aurait amené à sa place. Tant d’entreprises ont perdu pendant cette période, mais Paddy Lowe a été le véritable début des problèmes. Williams a terminé troisième pendant deux ans puis cinquième pendant deux ans; elle a amené Paddy pour le réparer, ce qui a entraîné [a slide to] au fond de la grille, Paddy semble avoir disparu depuis.

Maxmagnanime: D’une manière ou d’une autre, Force India a très bien réussi avec un budget encore plus petit et des problèmes juridiques bien plus graves. Williams était la troisième meilleure équipe lorsque Claire a pris la relève. Leurs bonnes performances se sont poursuivies l’année suivante avec l’introduction de moteurs hybrides. Le déclin n’a pas été soudain. Claire a supervisé la disparition de l’équipe au ralenti.

Regarder les enfants Williams couler cette équipe autrefois formidable était aussi horrible. Je ne sais pas pourquoi Claire continue d’agir comme si elle était victime de ce qui s’est passé chez Williams. Elle était totalement en contrôle. Quand elle a repris, Williams était une équipe très saine. Mieux qu’il ne l’avait été depuis le partenariat avec BMW il y a dix ans. Le navire a coulé sous sa montre. Ce n’était pas soudain, c’était progressivement chaque année était pire que la précédente. Oui, ils manquaient d’argent au cours des deux dernières années, mais c’était le résultat des années précédentes de mauvaise gestion. Williams aurait pu vendre une part minoritaire, aurait pu établir un partenariat avec Mercedes comme Haas le fait avec Ferrari. En fait, Dorilton l’a fait récemment.

La livrée provisoire d’Alpine tombe à plat

Beano: J’espère que cette livrée est juste temporaire car elle est complètement banale. Il a besoin de beaucoup plus de bleu alpin.

WinstonSmith84: Cela ressemble à une voiture de course générique destinée à promouvoir un jeu vidéo sans avoir à acheter des droits de licence à des équipes de course réelles.

Blaireau: Ce n’est même pas du bleu français. Cela ressemble à une livrée haas bootleg.

Jack Cook: Je suppose que s’ils veulent que la voiture disparaisse sur piste et à la télévision, alors ils ont atteint leur objectif. Le rendu ne fait rien pour moi du tout et je suis d’accord avec les autres pour dire que cela ressemble à un HAAS!

JazzyJ: Les bandes bleues, rouges et blanches françaises semblent correctes, mais IMO elles devraient passer à une livrée principalement jaune au lieu de noire, pour souligner l’héritage Renault et le moteur sous la couverture alpine.

Le nom Alfa Romeo pourrait-il disparaître au profit de Stellantis?

Alfa Romeo

Bip: Je ne peux m’empêcher de penser que Stellantis ressemble à une vieille Toyota ou Datsun des années 70. Je suis sûr que le nom a un sens, mais ça sonne juste un peu… .crap?

Saxo: Ce qui est vraiment étonnant, c’est qu’il est probable qu’ils aient dépensé des millions de ce qui se passe avec «Stellantis» alors que presque tout le monde peut surpasser cela pour quelques bières et un coupon pour une glace. Mon entreprise a dépensé 9 millions de dollars américains pour changer un logo que votre enfant pourrait assommer en 10 minutes. je dois aimer les grandes entreprises.

Rick Breneman: Cela ressemble aux noms de la myriade de médicaments aux effets secondaires plus intimidants que la maladie qu’ils sont censés soulager? «Arrêtez de prendre Stellantis si vous y êtes allergique et si votre hangnail devient gangreneuse.»

Vernon: Vous ne savez pas quelle valeur il y a à terminer 10e dans les courses de F1? Je préférerais voir Alfa retour dans des voitures de tourisme ou des voitures de sport. Ce Stellantis détient les droits de certains des plus grands noms sportifs de l’histoire du sport automobile, Alfa, Maserati, Lancia, Abarth, voyons-les à l’avant quelque part dans le monde de la course.

Myki Myk: Stellantis a une myriade de marques actives et archivées avec lesquelles ils pourraient étiqueter cette équipe, y compris le nom de la société mère, même si je doute qu’ils l’appelleront une Jeep de si tôt.

Stephen Szikora: Ce (Stellantis) n’est rien de plus qu’un nom d’entreprise, pas un nom de marque.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!



Leave a Reply