Lance Stroll dit qu’une “mauvaise communication” dans l’équipe de Formule 1 de Racing Point lui a coûté une chance de se qualifier pour la Q3 à Bahreïn, le laissant coincé 13e sur la grille.

La confusion a été un coup dur pour l’équipe de Silverstone dans sa bataille pour la troisième place du championnat des constructeurs un jour où les deux Renaults étaient bien dans le top 10.

Le poleman du Grand Prix de Turquie, Stroll, avait été une deuxième encourageante en Q1 après qu’une solide deuxième manche ne lui ait laissé que Lewis Hamilton.

PLUS: Comment les limbes de la stratégie des pneus ont anéanti les espoirs de victoire de Stroll en Turquie

Il a utilisé un jeu de pneus moyens en Q1, puis il a eu un autre nouveau jeu pour le début de Q2, en commun avec la plupart des autres coureurs, alors que les équipes tentaient d’éviter que leurs pilotes se qualifient et de commencer sur le caoutchouc mou le moins favorisé.

Cependant, un drapeau rouge causé par le spin de Carlos Sainz Jr signifiait que Stroll devait interrompre le tour.

Lorsque la session a redémarré, il est sorti sur les mêmes supports, maintenant utilisés, tandis que d’autres avaient un nouvel ensemble.

Stroll pensait qu’il était encore temps de faire des stands et d’utiliser des softs pour une dernière course pour entrer en Q3 si son temps sur les médiums n’était pas assez bon.

Ce n’était pas le cas et, lorsque son média n’a pas réussi à le placer dans le top 10, il n’a pas eu l’occasion de répondre.

Stroll a indiqué que, s’il avait su qu’il n’y avait que du temps pour une course, il aurait probablement opté pour les médiums souples plutôt que les médiums utilisés.

“Nous avions les mauvais pneus sur la voiture”, a-t-il déclaré.

«Je pense que nous aurions dû être sur les softs, pas sur les médiums.

“Ce n’était la faute de personne. Entre moi et l’équipe, nous devons regarder en arrière. Cela nous a juste coûté.

“Il y a eu une mauvaise communication sur le timing, je pensais que nous aurions eu le temps pour deux manches, mais nous n’avons eu le temps que pour une manche, et c’était sur un ancien ensemble de supports, car nous en avons utilisé un en Q1, puis nous avons fait un tour avant le drapeau rouge en Q2, puis nous sommes revenus sur ce même set.

“Les autres avaient un nouveau set, et il n’y avait même aucune chance de se rapprocher. Malheureusement, c’était une mauvaise décision.”

Sur une note plus positive pour Racing Point, Sergio Perez s’est qualifié cinquième, derrière uniquement les pilotes Mercedes et Red Bull.

“Ce fut une très bonne qualification aujourd’hui”, a déclaré le Mexicain.

“Je pense que ce qui a vraiment fait notre qualification, c’est la Q1, en fait, passer sur un set, puis nous engager dans notre stratégie, nous avons clairement compris ce que nous voulions faire pour la course, commencer sur le médium.

«Je pense que cela a également fait une bonne différence pour nous.

“Je pense que demain il y aura beaucoup de raisons de jouer – [with] un bon début, une bonne stratégie, on peut obtenir beaucoup de points. “

Autosport a produit un magazine spécial autonome pour célébrer notre 70e anniversaire. Tous les abonnés actuels à l’impression recevront un exemplaire gratuitement. Pour commander votre exemplaire du numéro du 70e anniversaire d’Autosport de 196 pages, veuillez vous rendre sur: autosport.com/autosport70th

.

Leave a Reply