Publicité
Rate this post


Unagi, le portable et le design avant-gardiste société de scooter électrique qui a fait sensation auprès des célébrités et des stars de la pop, a lancé un service d’abonnement.

Le service, appelé Unagi All-Access, sera offert à New York et à Los Angeles. La société a déclaré qu’elle prévoyait de s’étendre sur d’autres marchés en recueillant les commentaires des clients et en affinant le service.

Les clients pourront choisir entre deux plans. Il y aura un forfait mensuel à l’utilisation qui coûte 39 $ par mois et un forfait annuel à prix réduit de 34 $ par mois. Unagi facture des frais de configuration initiale de 50 $, ce qui signifie que le premier mois coûtera 89 $ aux clients. Le forfait mensuel comprend l’entretien et l’assurance contre le vol ou les dommages du scooter.

scooter unagi modèle un

Crédits d’image:

Une fois qu’un client s’est abonné, un scooter Model One assemblé est expédié à son domicile dans les 24 heures, promet Unagi. Le Model One coûte 990 $ pour les clients qui souhaitent acheter le scooter purement et simplement.

Une fois qu’un client annule son abonnement, Unagi récupère le scooter, qui est ensuite soumis à une inspection en 80 points. Unagi dit à TechCrunch que c’est la même inspection que les scooters subissent à l’usine. Il n’y a aucune garantie écrite que les abonnés recevront un nouveau scooter. Cependant, Unagi a déclaré que les clients obtiendraient probablement de nouveaux scooters, car la société a augmenté sa production depuis le début de la pandémie pour répondre à la demande.

C’est un risque pour Unagi, mais la société parie sera payante au milieu – et après – de la pandémie COVID-19.

«Ce modèle est bien adapté au monde d’aujourd’hui: à mesure que les villes rouvrent, les gens repensent comment ils se rendent au supermarché, à la poste et au parc», selon l’entreprise article de blog récent annoncer le service. «Les données montrent que les consommateurs soucieux de COVID ont peur du transport partagé, que ce soit le métro, un Uber ou un scooter partagé. Ils recherchent des alternatives plus sûres.

La société recherchait déjà un service d’abonnement avant la diffusion du COVID-19 dans le monde entier, selon le PDG David Hyman.

Unagi a testé l’idée l’automne dernier. Une étude plus approfondie a été lancée au printemps en partenariat avec la Haas Business School de l’UC Berkeley qui a déterminé que la demande était plus élevée que prévu.

“COVID vient de renforcer notre désir de le faire vivre et a été à l’origine de la mise en ligne à LA et à New York en même temps”, a déclaré Hyman à TechCrunch dans un e-mail.

Unagi n’est pas seul dans ce pivot d’abonnement de scooter, ou ce que nous aimons appeler le matériel en tant que service. D’autres poursuivent également ce modèle commercial, notamment Dance et Voi.

Leave a Reply