Le Bureau d’enquête du Rwanda (RIB) a fait défiler un groupe de six jeunes hommes du district de Ruhango arrêtés pour des crimes de fraude à l’argent mobile commis dans la ville de Kigali.

Selon RIB, le groupe de jeunes a vécu ensemble à Kigali et a comploté conjointement plusieurs projets de vol ciblant les agents d’argent mobile dans la ville.

Leur arrestation est intervenue alors que RIB faisait le suivi d’un certain nombre de rapports qui lui avaient été déposés par des agents d’argent mobile au mois de juillet, se plaignant d’avoir été escroqué.

En collaboration avec des entreprises de télécommunications pour enquêter, RIB a réussi à appréhender le groupe de fraudeurs présumés – des jeunes hommes âgés de 20 à 27 ans.

Arrêté le 25 juillet, le groupe opère à Kigali depuis environ 45 jours.

Comment ils volent:

Selon RIB, les membres du groupe avaient l’habitude d’approcher les agents d’argent mobile et de leur demander le service de dépôt d’argent sur leurs comptes. Pendant que l’agent effectuait le processus, les suspects regardaient habilement sur l’écran du téléphone de l’agent et voyaient le code secret.

Ils demandaient alors à l’agent de leur vendre son téléphone – à un très bon prix. Si l’agent acceptait de vendre, il demanderait à vérifier le téléphone. Ici, ils retiraient doucement la carte SIM de l’agent, la remplaçaient par une autre et lui rendaient le téléphone – affirmant qu’ils ne l’avaient pas aimé et ne l’achèteraient pas.

Ils se précipitaient alors et transféraient rapidement l’argent de la carte SIM de l’agent sur le compte de l’un des membres du groupe – qui le retirerait très rapidement.

S’exprimant dans une interview avec les médias, Emmanuel Muhayimana, 23 ans, l’un des suspects a déclaré avoir commencé à mener de tels stratagèmes à Kigali il y a environ 45 jours, opérant dans des endroits comme Remera, Kimironko, Batsinda, etc.

Il a déclaré avoir volé jusqu’à présent environ 800 000 francs rwandais.

Lorsqu’on lui a demandé comment il avait commencé à s’engager dans de telles activités, Muhayimana a déclaré qu’il était un agent d’argent mobile et qu’il avait été trompé de cette manière, et il a ensuite décidé de se lancer dans le vol lui-même.

Un autre suspect, Jean-Claude Habineza 21, a déclaré que l’un des facteurs qui l’ont poussé à s’engager dans une telle situation était la pauvreté et l’absence de travail.

«Emmanuel (Muhayimana) m’a dit qu’il pouvait me montrer quelque chose à faire. Alors, je suis venu à Kigali (de Ruhango). Il m’a dit qu’il recevrait de l’argent des agents, qu’il me l’enverrait et que je le retirerais », a-t-il dit.

Selon Dominique Bahorera, le porte-parole par intérim de RIB, les enquêteurs sont confrontés à de nombreux cas liés à la fraude à l’argent mobile, bien qu’il n’ait pas présenté les statistiques réelles.

Il a ajouté qu’il existe une dizaine de façons dont les gens sont trompés via l’argent mobile. Parmi ceux-ci, les fraudeurs envoient des SMS trompeurs aux clients pour les informer qu’ils ont reçu de l’argent sur leurs comptes. Ensuite, ils (les fraudeurs) appellent immédiatement leurs victimes pour leur demander de reverser l’argent, ce que les clients sans méfiance craquent.

À la mi-juin de cette année, RIB a déclaré qu’au cours des deux mois précédents, il avait reçu environ 80 cas de personnes dont l’argent avait été volé sur des téléphones portables. Dans ces stratagèmes, près de 12 millions de Rwf ont été volés.

[email protected]

.

Leave a Reply