Mumbai: la police du MIDC récupère 117 mobiles volés et perdus dans un lecteur spécial

[ad_1]

La police du MIDC, Andheri, a retracé ce mois-ci les utilisateurs d’environ 200 téléphones perdus ou volés dans sa juridiction en 2019 et 2020. Les utilisateurs de 117 des 200 mobiles ont rendu les combinés à la police du MIDC, car ils ne savaient pas que ils utilisaient un téléphone portable volé ou perdu.

Une équipe de six membres, composée de trois officiers et de trois membres de la gendarmerie, a effectué des centaines d’appels par jour pendant presque tout le mois, pour retrouver les utilisateurs de 200 (sur les 300 téléphones portables au total) volés ou perdus.

La police du MIDC avait commencé la campagne après que Maheshwar Reddy, commissaire adjoint de la police, zone 10, ait ordonné aux six postes de police de la zone d’essayer de résoudre et de clôturer environ 2200 petits cas enregistrés en 2019 et 2020 dans la zone.

L’équipe de six membres a ensuite commencé à suivre tous les 300 téléphones mobiles, déclarés volés ou perdus dans sa juridiction en 2019 et 2020.

«Pendant une semaine, nous avons mis les téléphones portables sous surveillance et avons constaté qu’environ 200 des 300 téléphones étaient allumés et utilisés», a déclaré le sous-inspecteur P Thombre, qui faisait partie de l’équipe de six membres du poste de police du MIDC.

«Nous avons retrouvé les numéros IMEI des 300 téléphones et constaté que 200 d’entre eux étaient allumés et étaient utilisés dans différents États du pays», a-t-il ajouté.

Thombre a déclaré que les 100 autres téléphones avaient été soit démontés, soit utilisés après avoir changé leur numéro IMEI. Il n’a pas été facile de suivre ces téléphones, car avec les emplacements, nous avions également besoin d’un enregistrement des données d’appel des 200 téléphones. Nous avons appelé les numéros composés pour savoir où et par qui les téléphones volés ou perdus étaient utilisés, a-t-il ajouté.

«Avec l’aide d’un logiciel, nous avons finalement contacté les 200 personnes qui utilisaient les téléphones portables volés ou manquants situés dans le Bihar, l’Uttar Pradesh, le Bengale occidental, Delhi, Karnataka, Chennai, etc.», a déclaré Thombre.

«Nous avons appelé les utilisateurs et les avons informés qu’ils utilisaient un téléphone portable volé, ce qui en faisait un complice du crime, et ils pouvaient être arrêtés pour le même. Nous avons ensuite demandé à l’utilisateur d’envoyer les téléphones au poste de police MIDC », a déclaré Thombre, ajoutant que nous avions finalement reçu 117 des 200 combinés suivis.

Il a ajouté que les utilisateurs de l’UP et du Bihar n’étaient pas coopératifs, mais que les utilisateurs ailleurs ont envoyé leurs téléphones mobiles que nous avons rendus à leurs propriétaires légitimes.

Niyati Menon, 22 ans, qui travaille dans une entreprise privée de SEEPZ à Andheri (Est), faisait partie de ceux qui ont récupéré le téléphone.

Elle montait à bord d’un pousse-pousse en 2019 lorsque deux hommes à moto lui ont arraché son téléphone portable et se sont enfuis. La femme, qui a perdu tous ses contacts, photos en un instant, s’est approchée de la police du MIDC.

Elle avait oublié le téléphone et avait perdu tout espoir lorsqu’elle a reçu la semaine dernière un appel de la police du MIDC selon laquelle ils avaient retrouvé et récupéré son téléphone portable volé.

Le téléphone de Menon a été retracé après un mois de suivi, d’obtention d’un enregistrement de données d’appel et de contact avec l’utilisateur de son téléphone à Delhi. Il ne savait pas qu’il utilisait un mobile volé, a déclaré l’officier, ajoutant qu’il avait envoyé le combiné au poste de police.

«J’avais fait une opération similaire à Chandrapur qui a réussi et j’ai pensé à la reproduire ici», a déclaré DCP Reddy. «Aujourd’hui, un téléphone mobile est plus précieux que l’argent, car les gens stockent désormais tous leurs contacts et autres détails importants dans leur téléphone», a-t-il ajouté.

Il a ajouté que d’autres postes de police de sa zone ont également récupéré quelques téléphones mais que le poste de police MIDC a récupéré le maximum. Cinq autres postes de police de la zone ont récupéré ensemble 28 mobiles volés et perdus. Il comprenait la récupération de sept téléphones par le poste de police de Jogeshwari, trois par les postes de police Andheri et Sakinaka, cinq par le poste de police de Powai et 10 par le poste de police d’Amboli.

Encouragé par ce succès, le commissariat de police du MIDC a décidé d’essayer également de suivre les mobiles restants volés et perdus, y compris environ 100 combinés dont les numéros IMEI sont par la suite modifiés.

«Nous allons poursuivre cette opération et récupérer les téléphones volés restants», a déclaré Reddy.

Un officier de police attaché au poste de police MIDC a déclaré que le nombre maximum de téléphones avait été retracé au Karnataka, qui est en train de devenir un nouveau marché pour les téléphones volés ou manquants. dit Thombre.

[ad_2]

Leave a Comment